Etats-Unis: «Nous vous demandons de prier autant que possible»
Publié

Etats-Unis«Nous vous demandons de prier autant que possible»

Erin et Abby, jumelles de 10 mois reliées par le sommet du crâne, ont été séparées le 7 juin dernier. Le personnel médical est optimiste quant à leur avenir.

par
joc
Les petites sont actuellement aux soins intensifs où elles récupèrent de leur opération.

Les petites sont actuellement aux soins intensifs où elles récupèrent de leur opération.

AP

Des jumelles reliées par la tête ont été séparées avec succès le 7 juin grâce au travail d'une équipe de 30 personnes à l'hôpital de Pennsylvanie. L'opération a duré 11 longues heures. Les vaisseaux sanguins communs d'Erin et Abby Delaney et la membrane protectrice autour de leur cerveau ont dû être soigneusement séparés. Une fois cette intervention terminée, les chirurgiens se sont séparés en deux équipes pour s'occuper de la reconstruction sur chaque bébé, explique le «Washington Post».

Les petites originaires de Caroline du Nord sont nées prématurément par césarienne en juillet 2016. Leurs parents ont découvert à 11 semaines de grossesse qu'ils allaient accueillir des jumelles siamoises. Erin et Abby sont actuellement en train de récupérer aux soins intensifs. Pour la première fois de leur vie, elles ont été placées dans des lits différents.

Une page Facebook pour les suivre

L'hôpital pour enfants de Pennsylvanie a déjà séparé 23 jumeaux siamois en 60 ans, mais c'était la première qu'il avait affaire à des enfants reliés par le haut du crâne. «Séparer des jumeaux siamois est toujours une opération très complexe suivie d'une récupération longue et compliquée, mais nous sommes optimistes», a déclaré le Dr Jesse Taylor, le chirurgien plastique qui a dirigé l'équipe.

Sur Facebook, la solidarité s'organise. La veille de l'opération, un message de soutien pour les petites a été publié sur une page leur étant spécialement consacrée: «Les filles ont une grosse opération demain. Nous vous demandons de prier autant que possible. Ce sera une longue journée pour nous.» Heather, la maman, s'efforce de rester positive: «Quand nous rentrerons à la maison, ce sera une grosse fête. Bienvenue à la maison, baby shower, premier anniversaire», se réjouit-elle.

Ton opinion