Election - NE : Nouveau candidat pour le Conseil d'Etat
Actualisé

Election - NE Nouveau candidat pour le Conseil d'Etat

Louis Dubois, membre de l'Entente cantonale neuchâteloise, est candidat pour remplacer Jean Studer parti à la BNS.

Jean Studer a été nommé à la BNS.

Jean Studer a été nommé à la BNS.

Le duo d'humoristes Cuche et Barbezat peut être rassuré: l'élection complémentaire au Conseil d'Etat neuchâtelois du 14 octobre pour le remplacement de Jean Studer ne sera sûrement pas tacite. Membre de l'Entente cantonale neuchâteloise, âgé de 69 ans, Louis Dubois se lance dans la course.

«Je dépose mardi après-midi ma candidature», a dit M. Dubois à l'ATS confirmant ainsi l'information de médias neuchâtelois. L'agriculteur-viticulteur de Bevaix (NE) explique que sa candidature est une surprise et n'en est pas une. A son avis, une élection en bonne et due forme devrait être un dû aux citoyens.

Personne ne l'a poussé à la candidature. C'est une décision qu'il a prise en toute indépendance après contact avec les instances de son parti.

Libéral-PPN durant de nombreuses années, Louis Dubois a siégé durant sept législatures consécutives au Conseil général de Bevaix (1972-2000). En 2007, il est devenu l'un des membres fondateurs de l'Entente bevaisanne. Il est élu sous ces couleurs au Conseil communal bevaisan en 2008 puis au Conseil général en 2012.

Plutôt à droite

L'Entente cantonale neuchâteloise a été fondée en 2009. Elle souhaite dépasser les querelles Haut-Bas et gauche-droite. Elle n'a pas de représentant au Grand Conseil. «Certains nous mettent l'étiquette UDC, ce n'est pas fondé», dit M. Dubois. Ce dernier qualifie sa formation de «plutôt à droite».

Fin juin, Cuche et Barbezat ont lancé leur candidature en tandem au Conseil d'Etat. La Chancellerie d'Etat a refusé la possibilité d'une double candidature. Le duo réfléchit quant à savoir si l'un des deux se lance en solo. Sa principale motivation est d'éviter une élection tacite.

«C'est moins drôle comme ça»

«Voilà qui change la donne, mais quant à dire dans quel sens, je ne sais pas encore», a dit à l'ATS Benjamin Cuche. Ce dernier, comme son compère, est encore en vacances.

A leur retour, ils vont discuter de la question. Leur décision pourrait tomber dans une semaine ou deux. Une chose est sûre, le reproche selon lequel ils occasionneraient des frais à l'Etat en évitant une élection tacite tombe, note avec soulagement l'humoriste.

Elu pour six mois

Le Parti socialiste neuchâtelois doit désigner son candidat le 18 août prochain parmi trois candidats à la candidature: le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Laurent Kurth, le député et directeur de lycée Mario Castioni et le président de commune de Corcelles-Cormondrèche, Patrick Bourquin.

M. Kurth fait figure de grand favori. Quel que soit l'élu, il devra remettre son titre en jeu l'année prochaine, lors des élections cantonales d'avril 2013.

(ats)

Ton opinion