Actualisé 05.05.2014 à 14:57

SuisseNouveau défi Facebook: se jeter dans l'eau glacée

Le phénomène cartonne dans le Jura et serait en train de s'étendre à d'autres cantons, dont le Valais. Certains s'en inquiètent, à raison: deux filles se sont blessées à Zoug.

de
joe/ofu

La météo de ce week-end n'a pas refroidi les ardeurs des Jurassiens. Dans la région, les téméraires qui se jettent dans les lacs, les rivières, les piscines ou même les fontaines sont de plus en plus nombreux. Et pour cause: chaque personne qui relève ce défi, reçu via Facebook, en désigne à son tour trois autres pour s'y coller. Celui qui se dégonfle doit payer un repas dans un restaurant gastronomique.

Le mouvement, dont on ne connait pas l'origine, a eu tellement de succès dans le canton que même les candidates à Miss Jura s'y sont mises. Et le réseau social regorge d'images et de vidéo immortalisant ce genre de facéties.

Lancée il y a environ dix jours, cette pratique n'a pas tardé à inquiéter les internautes. «Peut-être que si l'information passe, on pourra éviter une catastrophe», s'inquiète un lecteur. Le phénomène est également présent Suisse alémanique (lire encadré), où on déplore déjà un blessé. D'après la radio RFJ, la tendance serait en train d'apparaître en Valais.

Incidents à Zoug

Deux jeunes femmes se sont jetées dans l’eau glaciale du lac de Zoug, mardi passé. La première, âgée de 17 ans, s’est déchiré les ligaments. La seconde, 24 ans, s’est cassé le pied. Ce qui a le don d'énerver leur patron, Arno Matter: «Je n’arrive pas à comprendre comment on peut faire une chose pareille. Tout le monde sait que le lac n’est pas très profond à l’endroit où elles ont sauté.» La plus jeune des deux employées sera en arrêt pendant trois semaines, la seconde ne pourra pas se rendre au travail pendant deux mois, écrit lundi «Neue Luzerner Zeitung». Arno Matter, qui n’a pas prévu de sanctionner ses collaboratrices, n’avait encore jamais entendu parler de ce genre de défi, actuellement très en vogue sur les réseaux sociaux.

Vos anecdotes

Vous avez été témoin ou vous avez vécu un tel défi? Faites-en nous part en nous écrivant à l'adresse: web@20minutes.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!