m4music: Nouveau festival en Suisse romande
Actualisé

m4musicNouveau festival en Suisse romande

Pour la première fois, le festival de musiques actuelles m4music s'ouvre en Suisse romande avec une journée inaugurale à Lausanne le 25 mars.

Etabli depuis 13 ans à Zurich, il propose une trentaine de concerts, des tables rondes et une plate-forme de promotion.

«Nous pouvons prendre des risques, en tant que financier privé», a expliqué mardi devant la presse, Hedy Graber, directrice des affaires culturelles et sociales de la Migros qui parraine la manifestation avec son Pour-cent culturel. Elle s'est réjouie que le festival débute en Suisse romande où la scène musicale est très active, selon elle.

Réflexions et musiques

«Il faut mettre en réseau les scènes musicales» sans oublier le Tessin, a renchéri Philipp Schnyder von Wartensee, cofondateur et responsable de m4music. Le jeudi 25 mars, après des Etats généraux de la musique en Suisse avec un débat notamment sur la loi à l'ère de la révolution numérique, la musique envahira la salle de l'Atlantic.

Les amateurs se déplaceront ensuite à Zurich, du vendredi à dimanche 28 mars. Là aussi, la manifestation ne présentera pas que des suites de concerts mais ouvrira le spectre avec des réflexions sur le droit d'auteur et la problématique très discutée en Europe d'un forfait musical à payer pour écouter ensuite sans limites de la musique, a souligné Philip Schnyder von Wartensee.

Faire exploser la bulle

«On doit presque s'exporter en Suisse alémanique alors qu'on est dans le même pays», ce qui est étrange, mais «il faut faire exploser la bulle», a lancé avec le sourire Nicolas Roggli, cofondateur de la plate-forme en ligne swisselectronicmusic.ch. Ce week-end réunit tout le monde à Zurich et permet de tisser des liens, ce qui est crucial, à ses yeux.

Le programme du festival est multiple: à Lausanne se produiront notamment le trio veveysan Solange la Frange, le groupe berlinois visual-trash Bonaparte ou Josef of the Fountain de Nyon. Ensuite au Schiffbau de Zurich, la diversité sera au rendez-vous avec José Gonzalez, First Aid Kit, la Zurichoise Evelinn Trouble et son nouveau projet «Miss Trouble & Television Religion», ou la découverte britannique The new Puritans.

Concours pour la relève

Samedi sera davantage consacré à l'électro, avec Karl Bartos, ex- membre de Krafwerk, et son projet audiovisuel «LiveCinema: The Rhythmic Screen», avant le show du Français Yuksek et les Berlinois de Booka. Le festival m4music organise également un concours intitulé Demotape Clinic qui permet aux musiciens de présenter leurs morceaux à des professionnels et de gagner des prix ainsi que des encouragements sonnants et trébuchants.

Cette année, 855 démos, dont 290 de Suisse romande, sont parvenues au jury. Les lauréats seront annoncés le 26 mars. Le Pour- cent culturel Migros donne des contributions de soutien pour un total de 120'000 francs.

(ats)

Ton opinion