Afrique du Sud: Nouveau PDG pour MTN
Actualisé

Afrique du SudNouveau PDG pour MTN

Le géant des télécommunications sud-africain MTN a un nouveau PDG, dix jours après avoir accepté de payer une amende de 1,7 milliard de dollars au Nigeria.

MTN a annoncé dans un communiqué que Rob Shuter, un Sud-africain actuellement à la tête de Vodafone Europe, deviendrait le nouveau PDG du groupe à partir de l'année prochaine.

«Suite à la résolution réussie du conflit avec le Nigeria, (le groupe) a terminé la restructuration de sa gouvernance», a ajouté MTN.

L'opérateur de télécommunications, le principal en Afrique et au Nigeria, avait initialement écopé d'une amende record de 5,2 milliards de dollars infligée par l'Autorité des communications du Nigeria (NCC). La pénalité avait ensuite été réduite à 3,9 milliards, avant une ultime négociation.

L'amende sanctionne la multinationale pour n'avoir pas respecté une injonction de la NCC prise pour des raisons de sécurité: en août, la NCC avait demandé à tous les opérateurs mobiles du Nigeria de désactiver dans un délai d'une semaine toutes les cartes SIM anonymes, pour lutter notamment contre le groupe islamiste Boko Haram.

Mais le 10 juin, MTN a annoncé avoir trouvé un accord après avoir négocié avec les autorités nigérianes pour payer une amende de 330 milliards de nairas sur trois ans, une somme qui correspond à 1,7 milliard de dollars au taux de change officiel.

La semaine dernière, le Nigeria a ouvert la voie à la dévaluation de sa monnaie pour rassurer les investisseurs étrangers, une mesure qui pourrait permettre à MTN de payer finalement un montant en dollars moins élevé que prévu.

Rob Shuter prendra la place de Phuthuma Nhleko qui avait pris ses fonctions en novembre, au moment où le litige avec le Nigeria avait été révélé.

«MTN a affronté une tempête plutôt difficile», a reconnu M. Nhleko.

«Je suis confiant qu'avec quelqu'un du calibre de Rob Shuter au poste de PDG, le groupe va retrouver le chemin pour jouer son rôle dans l'amélioration de la connectivité (...) en Afrique et au Moyen-Orient», a-t-il ajouté. (afp)

Ton opinion