Nouveau permis: les cours risquent de bouchonner aux cours
Actualisé

Nouveau permis: les cours risquent de bouchonner aux cours

Il n'y a qu'un centre vaudois pour suivre les cours de
conduite désormais obligatoires. Saturation?

De jeunes conducteurs verront-ils leur permis annulé? Cela pourrait arriver s'ils n'ont pas suivi les cours devenus obligatoires durant les trois premières années de permis (lire ci-contre). Or, dans le canton de Vaud, seul le TCS propose ces cours en son centre de Cossonay. D'où un risque de saturation: «Beaucoup d'élèves me contactent deux mois avant l'échéance pour faire l'examen, explique un moniteur d'auto-école. On peut aussi imaginer que les gens s'y prendront au dernier moment pour les cours.» Sylvaire Coquil, l'un des responsables du futur centre de formation routière de Savigny, reste confiant: «Tout ceux qui le pouvaient ont fait leur demande de permis avant décembre 2005 pour ne pas être touchés par cette exigence. Et il faut compter plusieurs mois entre la demande du permis d'élève et son obtention. Quand le délai approchera, le TCS ne sera plus seul sur ce marché.» Le feu vert à la construction du centre de Savigny a été donné hier et ses promoteurs espèrent l'exploiter dès avril. Un autre site est prévu au Mont-sur-Lausanne à l'été 2008. Secrétaire général vaudois du TCS, Philippe Füllemann, explique la «frilosité» de ses concurrents: «Le permis en deux phases sera évalué en 2012. S'il ne convainc pas, il sera abandonné.»

Le permis, mode d'emploi

Depuis le 1er décembre 2005, toute demande de permis d'élève conducteur ouvre une procédure en deux phases: les deux ans habituels pour passer les examens (permis d'élève conducteur), puis une période probatoire de trois ans (permis provisoire). Dans ce laps de temps, le conducteur doit suivre deux jours de formation auprès d'un centre agréé. En cas d'infraction, les sanctions sont plus strictes durant ces trois ans.

(Joël Burri)

Ton opinion