Actualisé 27.10.2008 à 15:43

L'industrie d'exportation s'inquièteNouveau record du franc suisse face à l'euro

Le franc suisse a atteint lundi un plus haut niveau historique face à l'euro. La monnaie unique européenne valait durant la matinée à un peu plus de 1,43 franc.

La chute inquiète l'industrie d'exportation helvétique, fortement pénalisée.

En une matinée, l'euro s'est une nouvelle fois affaissé de plusieurs centimes. La dégringolade intervient dans un contexte de dérèglement des échanges, avec des tensions sur le marché du crédit. Les investisseurs cherchent à placer leurs actifs à l'abri de la crise. Les craintes de récession n'ont jamais paru aussi fortes.

La monnaie unique européenne a perdu environ 20 centimes en l'espace de trois mois vis-à-vis du franc. La valorisation du franc face à l'euro pose problème aux exportateurs, qui évoquent une situation problématique en dessous du seuil de 1,50 franc.

Dans cette optique, la thématique d'une baisse des taux d'intérêt pourrait revenir sur le devant de la scène. La dévalorisation de l'euro constitue en revanche du pain béni pour les Suisses qui veulent se rendre en vacances dans la zone euro.

Irrésistible décrochage

La monnaie unique avait été déjà la victime d'un irrésistible décrochage par rapport au franc et au dollar la semaine précédente, perdant 2 à 3 centimes par jour.

L'euro est donc resté victime de l'ambiance inquiète qui règne sur les marchés, tandis que le billet vert et le yen continuent de leur côté d'attirer, par leur aura de valeur-refuge, les investisseurs. Monnaies à faible taux d'intérêt, les devises nippone et helvétique sont prisées en période de fortes inquiétudes.

Par ailleurs, la devise européenne a également touché lundi un plus bas à 1,2335 dollar, passant pour la première fois depuis le 26 avril 2006 sous 1,24 dollar. Depuis son record du 15 juillet dernier, à 1,6038 dollar, l'euro n'a cessé de reculer et a perdu près d'un quart de sa valeur.

Flambée du yen

Les autres monnaies connaissaient le même sort et la livre sterling reculait face au dollar et à l'euro tandis que le yen, à l'instar du franc, s'illustrait par sa résistance. Le yen a atteint vendredi un plus haut depuis 13 ans face au dollar. La semaine dernière, la devise nippone a bondi de plus de 10% face au dollar et de plus de 13% face à l'euro.

Le club des pays riches du G7 s'est inquiété lundi de la flambée du yen et le gouvernement japonais a dévoilé un nouveau paquet de mesures anticrise, sans aucun effet sur les marchés : la Bourse de Tokyo a terminé au plus bas en 26 ans et le yen n'a guère bougé.

Soutien au billet vert

«Nous continuerons à surveiller attentivement les marchés et à coopérer d'une façon appropriée», ont ajouté les grands argentiers du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie et Japon).

«Le couple euro-dollar ne connaît qu'une direction: le bas» commentait l'analyste de Commerzbank, Antje Praefcke expliquant: «L'accroissement persistant du sentiment d'aversion au risque alimente la fuite vers les actifs de qualité et les craintes de récession soutiennent le billet vert». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!