Actualisé

Nouveau revers genevois pour Ikea

L'entreprise suédoise cherche à s'implanter à Genève depuis quinze ans. Elle devra revoir une nouvelle fois sa copie à cause d'un arrêt du Tribunal administratif.

Le Tribunal a annulé le plan localisé de quartier où devait s'installer Ikea. L'étude d'impact sur l'environnement serait incomplète. Les autorités genevoises, qui soutiennent le fabricant de meubles, contestent cette affirmation et jugent que cet arrêt modifie la pratique habituelle dans le canton. «Nous sommes très déçus. Mais cela ne signifie pas que nous ne nous installerons pas à Vernier», dit Hans Kaufmann, responsable du parc immobilier d'Ikea en Suisse. La décision d'un éventuel recours au Tribunal fédéral pourrait tomber dans les dix jours.

La déception du groupe suédois se comprend d'autant mieux que les oppositions à leur installation étaient en train de tomber. «Nous étions en train de trouver un accord avec les sociétés prétrolières qui sont voisines de la parcelle où nous devions nous installer, dit Hans Kaufmann. Un accord devait se signer dans les prochains jours.» Une entente avec un autre recourrant avait aussi été trouvée.

A entendre Hans Kaufmann, Genève est un cas très spécial. «En 2005, nous avons reçu quatre autorisations de construire pour des projets similaires en Suisse», a-t-il dit. Genève pourrait d'ailleurs voir filer Ikea hors de son territoire puisque le fabricant de meubles a reçu des offres de communes françaises qui jouxtent le canton.

David Haeberli

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!