Dopage: Nouveau test antidopage «surprise» au Tour de France
Actualisé

DopageNouveau test antidopage «surprise» au Tour de France

Les tricheurs n'ont qu'à bien se tenir. La lutte contre le dopage s'intensifie dans le cyclisme. Au Tour de France 2009, un nouveau test antidopage, dont le nom n'a pas été dévoilé, pourra être pratiqué.

Ce nouveau test antidopage permettra de détecter une substance indécelable, annonce L'Agence française de lutte antidopage (AFLP). Sur le Tour 2008, l'AFLP avait déjà sévi en contrôlant positif à l'EPO Cera le grimpeur italien Riccardo Ricco. C'était une première. Jusque-là, l'EPO Cera était indétectable.

L'Agence française entend frapper un autre grand coup cet été lors du Tour de France dont le départ est fixé au 4 juillet prochain à Monaco, informe mardi le site internet Libération.fr. Le nouveau test a été mis au point dans les laboratoires de Châtenay-Malabry. Le directeur de l'AFLP, Pierre Bordry n'a pas souhaité en dire davantage. Au cas où le test ne serait pas totalement prêt pour le départ du Tour, l'AFLD a été autorisée par l'Union cycliste internationale (UCI) à conserver les échantillons prélevés durant la course pour des analyses ultérieures.

Lundi, le secrétaire général de l'AFLP et le directeur des contrôles ont rencontré Bernard Kohl à Vienne. L'Autrichien, troisième du général 2008 et maillot à pois de meilleur grimpeur, avait été contrôlé positif à l'EPO Cera, en septembre. Depuis, ce jeune retraité a fait des révélations fracassantes sur le dopage. Les responsables de l'agence antidopage française comptent s'appuyer sur les informations fournies par Bernard Kohl pour faire le bilan du Tour de France 2008 et mieux cibler les modes de contrôle.

(dbe)

Ton opinion