Etats-Unis: Nouvel accident mortel lié aux airbags Takata
Actualisé

Etats-UnisNouvel accident mortel lié aux airbags Takata

Une conductrice a été tuée par des fragments métalliques après la rupture de l'airbag.

photo: Kein Anbieter

La conductrice d'une Honda Civic a été tuée le mois dernier après la rupture de l'airbag Takata de son véhicule, ont annoncé mercredi Honda et les autorités américaines.

Il s'agit du dixième décès aux Etats-Unis lié aux airbags défectueux.

Les airbags Takata sont susceptibles d'exploser et de projeter des fragments de métal dans l'habitacle, ce qui s'est produit lors du dernier accident mortel, survenu le 31 mars au Texas. La victime avait 17 ans.

Banale collision

La police locale a expliqué que la conductrice, qui ne roulait pas vite et portait sa ceinture de sécurité, avait été tuée par des fragments métalliques après une banale collision avec une voiture qui la précédait.

Des campagnes massives de rappels portant sur une cinquantaine de millions d'exemplaires dans le monde ont été lancées. La voiture, un modèle de 2002, était concernée par les rappels et sa propriétaire en avait été notifiée à plusieurs reprises, mais elle n'a jamais fait procéder aux réparations, a précisé le constructeur japonais Honda.

Le fabricant des airbags en cause, Takata, et les constructeurs ainsi que les autorités n'ont toujours pas élucidé la cause première des dysfonctionnements des gonfleurs, mais une combinaison de trois facteurs a été identifiée comme probablement responsable : un agent chimique incapable d'absorber l'humidité (un certain nitrate d'ammonium), des conditions climatiques extrêmes et une conception inadéquate. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion