Actualisé

MonténégroNouvel affrontement entre manifestants et policiers

L'opposition, qui réclame depuis un mois la démission du gouvernement, ne relâche pas sa pression et lance même un ultimatum au Premier ministre.

Des heurts se sont produits dimanche soir à Podgorica, capitale monténégrine, devant le Parlement.

Des heurts se sont produits dimanche soir à Podgorica, capitale monténégrine, devant le Parlement.

Plusieurs milliers de sympathisants de l'opposition monténégrine, qui protestent depuis septembre pour réclamer la démission du Premier ministre Milo Djukanovic, ont jeté dimanche soir des pierres et des torches contre les forces de l'ordre. Celles-ci ont riposté en utilisant du gaz lacrymogène pour les repousser.

Ces nouveaux incidents se sont produits devant le siège du Parlement à Podgorica. Les manifestants, qui ont également utilisé du gaz au poivre, ont essayé, sans succès, d'abattre une clôture métallique derrière laquelle étaient alignées des forces antiémeute, a rapporté une journaliste de l'AFP.

Les manifestants ont ensuite quitté les lieux à l'appel des organisateurs, pour poursuivre une marche de protestation, avant de se disperser une heure plus tard. Plusieurs personnes ont été touchées par des jets de pierre, dont une à la tête, selon la correspondante de l'AFP.

Ultimatum lancé

«Nous réclamons la démission du gouvernement et la formation d'un cabinet de transition», a déclaré Andrija Mandic. Ce responsable de l'alliance d'opposition, le Front démocratique, a annoncé une «manifestation massive» samedi prochain si le gouvernement refuse de démissionner d'ici là. «C'est un ultimatum et il est irrévocable», a-t-il affirmé.

L'opposition monténégrine manifeste depuis le 27 septembre pour réclamer la démission du gouvernement de gauche de Milo Djukanovic. Les manifestants exigent la formation d'un gouvernement de transition qui serait chargé de préparer «des élections honnêtes». Les élections législatives sont prévues au printemps 2016.

Vingt-cinq ans de règne

Par ailleurs, plusieurs dizaines de manifestants qui campaient depuis trois semaines devant le Parlement ont été dispersés samedi matin par la police. Et, samedi soir, la police avait déjà fait usage de gaz lacrymogène pour repousser des manifestants qui étaient revenus devant le Parlement. Onze personnes avaient alors été arrêtées, dont deux élus du Front démocratique, et six policiers ont été blessés.

Milo Djukanovic, 53 ans, qui règne sans partage sur le Monténégro depuis 25 ans, est devenu après les élections législatives d'octobre 2012 Premier ministre, pour la sixième fois depuis 1990. Il a également été président du Monténégro de 1998 à 2002. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!