Nouvel-An: des millions de personnes fêtent le passage à 2008
Actualisé

Nouvel-An: des millions de personnes fêtent le passage à 2008

Des millions de personnes ont envahi rues et places des grandes villes d'Europe pour fêter le passage à 2008, quelques heures après l'Asie.

De l'autre côté de la planète, des centaines de milliers d'autres convergeaient vers Times Square à New York.

Environ un million de personnes, selon la police, étaient rassemblées dans la nuit de lundi à mardi dans le coeur historique de Berlin pour fêter la nouvelle année avec un feu d'artifice géant tiré à minuit au pied de la Porte de Brandebourg.

Les réveillonneurs - dont de nombreux touristes étrangers attirés par la plus importante fête de Saint-Sylvestre d'Allemagne - s'étaient massés sur l'avenue de deux km de long reliant la Colonne de la Victoire à la Porte de Brandebourg.

A Londres, quelque 700 000 fêtards se sont tassés sur les bords de la Tamise non loin du London Eye, la grand roue illuminée, tandis que Big Ben retentissait des 12 coups de minuit.

"Baiser collectif"

A Venise, ils étaient plusieurs dizaines de milliers à s'embrasser sur la place Saint-Marc dans un gigantesque "baiser collectif" pour fêter le Nouvel-An. A Rome, le pape Benoît XVI a terminé l'année par un Te Deum dans la basilique Saint-Pierre.

A Paris, quelque 400 000 personnes ont salué le passage à 2008, sur les Champs Elysées, sous la pluie, bouteilles de champagne à la main. Familles avec enfants et poussettes et beaucoup de touristes étrangers: une foule immense s'étirait de l'Arc de Triomphe à l'Obélisque de la Concorde.

A Bruxelles, le traditionnel feu d'artifice de la Saint-Sylvestre a été annulé en raison de menaces terroristes. A Amsterdam par contre, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur le Dam, où la municipalité a organisé une fête populaire.

A Bagdad aussi

Peu auparavant, plus de 50 000 Moscovites avaient fêté par un grand concert l'arrivée de 2008 en patinant sur la glace et en écoutant retentir la cloche du Kremlin. Le président Vladimir Poutine s'est félicité de la "renaissance du pays" dans un message diffusé depuis Vladivostok, dans l'extrême est du pays qui s'étend sur 11 fuseaux horaires.

A Bagdad, des milliers de jeunes et de familles s'étaient rassemblées pour célébrer la nouvelle année en dansant et en chantant. Jamais une foule aussi importante ne s'était retrouvée dans les rues de la capitale irakienne pour le Nouvel-An depuis l'invasion américaine en 2003.

Asie et Pacifique en premiers

L'Asie et le Pacifique avaient été les premiers à fêter 2008. Un spectaculaire feu d'artifice a été tiré depuis le port de Sydney, en Australie. Pour cette nouvelle année qui verra la Chine accueillir les Jeux olympiques, le président Hu Jintao a appelé à la paix dans le monde et au développement.

A Hongkong, des milliers de personnes ont bravé un froid inhabituel pour assister au feu d'artifice tiré depuis le port de Victoria. A Taïwan, malgré le froid, plus de 600 000 "fêtards" se sont massés autour du gratte-ciel Taipei 101, rendez-vous traditionnel du Nouvel-An.

La sécurité a été renforcée à Bangkok un an après les attentats à la bombe qui avaient fait trois morts le 31 décembre 2006. En Malaisie, pays majoritairement musulman, le dernier jour des célébrations des 50 ans d'indépendance a coïncidé avec l'entrée dans la nouvelle année, fêtée à coups de feux d'artifice.

A Karachi, les habitants se sont vu interdire leurs habituelles fêtes sur la plage, en raison des mesures de sécurité prises après l'assassinat de la dirigeante de l'opposition Benazir Bhutto.

(ats)

Ton opinion