Nouvel horaire des CFF: des améliorations qui ont un prix
Actualisé

Nouvel horaire des CFF: des améliorations qui ont un prix

Grâce au tunnel de base du Loetschberg et à d'autres nouveautés, le nouvel horaire des transports publics qui entrera en vigueur le 9 décembre prochain apporte bon nombre d'améliorations, ont annoncé les CFF mercredi.

Ces améliorations ont cependant un prix: dès le changement d'horaire le billet de train coûtera 3,1% plus cher.

Le nouveau tunnel de base du Loetschberg apporte jusqu'à une heure de gain de temps sur les trajets à destination du Valais et de l'Italie. Le voyage de Bâle ou Zurich jusqu'à Viège dure désormais deux heures. De Berne à Zermatt, on voyagera en deux heures et sept minutes.

De plus, les CFF introduisent des trains supplémentaires entre différentes villes. Par exemple, l'offre entre Genève et Berne s'enrichit de plusieurs relations directes et la cadence à la demi-heure est introduite entre Genève et Brigue.

Les correspondances en gare de Bienne sont améliorées, ce qui profitera notamment aux voyageurs venant de Delémont.

En ce qui concerne le TGV, l'offre entre Zurich et Paris s'étoffe d'une paire de trains supplémentaires. Ainsi, trois TGV circulent dès Zurich et quatre, comme aujourd'hui, depuis Bâle. Paris-Est n'est plus qu'à trois heures et demie de Bâle et à quatre heures et demie de Zurich.

Davantage de voyageurs

La demande de prestations ferroviaires a encore augmenté sensiblement au cours des dix premiers mois de l'année, s'est félicité le patron des CFF Andreas Meyer. «Nous sommes les champions d'Europe dans l'utilisation du train». Plus de 341.000 personnes possèdent aujourd'hui un abonnement général et 2,12 millions un abonnement demi-tarif. Par rapport à fin 2006, les hausses sont de 7,7% et 3,5% respectivement.

Pour faire face à l'augmentation du nombre de voyageurs, les CFF investissent plus de 500 millions de francs par an dans le matériel roulant des trafics grande ligne et régional.

Voitures restaurants à un niveau

Le directeur du trafic voyageurs Paul Blumenthal a précisé pour sa part que les CFF allaient améliorer leurs prestations de service à bord des trains. Ainsi, en trafic Intercity, les voitures-restaurants à un niveau, «tant appréciées de la clientèle», seront réintroduites sur certaines lignes. En 2008, 234 trains circuleront avec des voitures-restaurants, soit 21 de plus qu'en 2007. En Valais également, les trains circuleront à l'avenir avec des voitures-restaurants. (ap)

Ton opinion