Actualisé 06.06.2011 à 09:36

Affaire Rubygate

Nouvelle audience sans Berlusconi

Le procès du scandale sexuel Rubygate, dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de recours à la prostitution de mineure, a repris lundi en l'absence du chef du gouvernement italien.

Le tribunal a décidé, avant même que les avocats de M. Berlusconi ne prennent la parole, de fixer la prochaine audience au 14 juin lorsque le parquet pourra répliquer à la défense du chef du gouvernement.

Une dernière audience avant la pause estivale aura lieu le 18 juillet quand le tribunal rendra son verdict sur toutes les questions préliminaires qui auront été soulevées par la défense ce lundi et lors de l'audience précédente, le 31 mai, quand les avocats avaient contesté la compétence du tribunal de Milan pour juger Silvio Berlusconi.

Ruby en lingerie pour une pub

Prostitution de mineure

Le chef du gouvernement est poursuivi dans cette affaire pour recours à la prostitution de mineure et abus de pouvoir.

Selon l'accusation, il aurait payé à une dizaine de reprises les prestations sexuelles de Karima El Mahroug, alias Ruby, entre février et mai 2010, alors qu'elle était mineure, un délit passible de trois ans de prison en Italie. Tous deux nient avoir eu des rapports sexuels.

Il est également poursuivi pour avoir fait pression sur la police milanaise afin qu'elle libère Ruby, arrêtée pour vol. Il a expliqué par la suite être intervenu pour éviter un incident diplomatique, croyant que la jeune marocaine était la nièce de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!