Autriche: Nouvelle autopsie du corps d'Alïev souhaitée

Actualisé

AutricheNouvelle autopsie du corps d'Alïev souhaitée

L'Autriche a demandé à la Suisse de procéder à une nouvelle autopsie du corps de Rakhat Alïev. Le dissident kazakh a été retrouvé cette semaine pendu dans sa cellule de la prison Josefstadt à Vienne, où il était détenu depuis huit mois.

Les autorités ont présenté son décès comme un suicide, écartant toute implication d'une tierce personne. Mais les avocats de la victime ont contesté cette version officielle après que l'autopsie a révélé la présence de barbituriques dans son corps. Le gouvernement autrichien compte tirer cette affaire au clair.

«Les autorités vont utiliser tous les moyens d'investigation à disposition pour faire la lumière sur ce cas de façon complète et transparente», a assuré dimanche le ministre de la Justice Wolfgang Brandstetter au journal «Oesterreich».

«Des experts étrangers seront sollicités, si besoin est. Une deuxième autopsie est programmée en Suisse» a poursuivi le ministre, sans en donner la date.

Les procureurs ont fait savoir que l'enquête continue et que la publication du rapport complet de la première autopsie pourrait prendre plusieurs jours.

Ambassadeur du Kazakhstan

Ex-ambassadeur de son pays en Autriche, Rakhat Alïev, 52 ans, était l'ancien gendre du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev. Il était devenu l'un de ses principaux opposants.

Accusé du meurtre de deux banquiers en 2007 au Kazakhstan, il s'était livré en juin dernier aux autorités autrichiennes et avait été placé en détention provisoire.

Astana réclamait depuis lors son extradition, refusée deux fois par la justice autrichienne qui invoquait la situation des droits de l'homme dans l'ex-république soviétique.

Son corps a été découvert pendu mardi matin dans une cellule d'isolement de la prison Josefstadt. Il y avait été incarcéré à sa demande, se disant victime d'un chantage de deux compagnons de cellule. Le procès de ces derniers était justement convoqué mardi, et M. Alïev devait y témoigner. (ats)

Ton opinion