Ukraine: Nouvelle explosion dans le centre de Kharkiv
Actualisé

UkraineNouvelle explosion dans le centre de Kharkiv

Une puissante détonation, qualifiée d'«attentat terroriste», a retenti dans la nuit de lundi à mardi dans le centre de la grande ville industrielle de l'est de l'Ukraine. Il n'y pas eu de blessé.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

Cette puissante explosion, audible dans tous les quartiers de la ville, n'a pas fait de victimes. Elle a endommagé une stèle et a fait déclencher l'alarme des voitures garées à proximité. Des vitres de l'Université de médecine située en face ont été soufflées.

«L'explosion a été classée comme acte terroriste», a indiqué à la presse une porte-parole du procureur régional, Vita Doubovik. Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont annoncé mardi avoir interpellé une citoyenne russe «soupçonnée de l'organisation d'explosions y compris celle de la stèle».

Lors d'une perquisition à son domicile, les enquêteurs ont trouvé «des engins explosifs artisanaux, des équipements militaires et des symboles anti-ukrainiens», selon les services de sécurité.

Zone frontalière

Une autre explosion lundi soir a endommagé les rails d'un chemin de fer dans la région de Kharkiv, sans faire de victimes, selon la police.

Kharkiv, grande ville industrielle et culturelle de 1,4 million d'habitants, est le chef-lieu d'une région frontalière des zones séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk, en proie depuis un an à un conflit armé. (ats)

Ton opinion