Horlogerie: Nouvelle forte baisse des exportations en août

Actualisé

HorlogerieNouvelle forte baisse des exportations en août

L'industrie horlogère suisse souffre toujours de la récession économique.

Les exportations en août ont encore chuté de 22% à 842,6 millions de francs. Consolation pour la branche: le rythme de contraction apparaît inférieur aux deux mois précédents.

En juin, les exportations affichaient ainsi un plongeon de 32%, alors qu'en juillet elles décrochaient encore de 25,9%. Depuis le début de l'année 2009, elles présentent une diminution de 25,9% à 8,1 milliards de francs, a fait savoir mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) sur son site internet.

En extrapolant les chiffres sur huit mois, les exportations horlogères pourraient se situer aux alentours de 12-13 milliards de francs sur l'entier de l'année. Bien loin du niveau record encore affiché en 2008, avec une valeur de 17 milliards, en dépit d'un dernier trimestre déjà affecté par la crise économique.

Plus fort recul

Par rapport à août 2008, l'exportation de produits horlogers en or a reculé de 28,7% à 230,1 millions de francs. Le recul pour les montres en acier (-23,1% à 302 millions de francs) se situe dans la moyenne du mois d'août. Il a été inférieur à la moyenne pour les montres bimétalliques (-19% à 140,5 millions de francs).

Si les marchés traditionnels de l'horlogerie suisse affichent des reculs supérieurs à 20%, la Chine en revanche s'est hissée pour la première fois au moins d'août au troisième rang des pays acheteurs de montres helvétiques. Par rapport à août 2008, les exportations vers ce pays ont progressé de 20% à 69,1 millions de francs.

Compensation

Avec une croissance de 9,6% à 55,8 millions de francs, Singapour fait partie aussi de ces pays émergents vers lesquels les exportations s'intensifient. Les bons résultats obtenus sur ces marchés permettent à la branche horlogère d'atténuer le choc de la crise sur les marchés traditionnels.

Sur ces derniers, les exportations vers l'Allemagne, en recul de 2,5% à 53,9 millions de francs, ont mieux accusé le coup. Par contre, la situation reste préoccupante en regard des ventes aux Etats-Unis (-37,1% à 93,9 millions), à Hong Kong (-25,5% à 130,9 millions) et en France (-24% à 53,9 millions).

Par segment de prix

Au mois d'août, seules les exportations de montres d'un prix de 200 à 500 francs ont affiché un recul inférieur à 20%. L'analyse par segment de prix révèle un recul atteignant 30% en valeur pour les gardes-temps de plus de 3000 francs.

(ats)

Ton opinion