Syrie: Nouvelle frappe américaine contre Al-Qaïda
Actualisé

SyrieNouvelle frappe américaine contre Al-Qaïda

Plusieurs militants auraient été tués dans cette frappe, selon un responsable américain.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Les Etats-Unis ont mené une nouvelle frappe en Syrie visant Al-Qaïda, tuant plusieurs militants, après le bombardement de dimanche qui a permis d'éliminer le porte-parole de la branche syrienne du groupe extrémiste, selon le Pentagone mercredi.

«Les Etats-Unis ont frappé un véhicule, tuant plusieurs militants d'Al-Qaïda», a indiqué un porte-parole, Matthew Allen. «Les résultats de cette frappe sont toujours en cours d'évaluation».

La frappe a eu lieu «dans le nord-ouest de la Syrie», selon un responsable américain de la Défense s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Abou Firas al-Souri tué

Les Etats-Unis avaient déjà bombardé dimanche dans la province d'Idlib (nord-ouest) un camp d'entraînement du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, tuant le porte-parole du groupe, Abou Firas al-Souri.

La mort du djihadiste, est considérée comme un revers important pour le Front Al-Nosra.

Le Front al-Nosra, qui avait plutôt gardé profil bas ces derniers mois, et des rebelles syriens, ont lancé une opération vendredi dans la province septentrionale d'Alep.

Al-Nosra particulièrement visé ?

L'opération a chassé le régime et ses alliés de la localité d'al-Eis et tué 12 membres du Hezbollah chiite.

Les frappes américaines contre le Front al-Nosra n'ont pas été nombreuses depuis le début de la campagne aérienne de la coalition internationale en Syrie, qui vise essentiellement le groupe Etat islamique.

Le responsable américain interrogé par l'AFP a démenti que les Etats-Unis cherchent plus particulièrement en ce moment à viser le Front al-Nosra. Les frappes récentes résultent plutôt des «aléas» de la guerre, la coalition ne pouvant notamment frapper que lorsqu'elle dispose de renseignements fiables, a-t-il expliqué. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion