Actualisé

AsileNouvelle initiative de l'UDC

Le durcissement récent et en cours de la loi sur l'asile ne suffit pas à l'Union démocratique du centre (UDC).

L'objectif est de rendre le droit d'asile plus efficace et plus sûr, a souligné Toni Brunner.

L'objectif est de rendre le droit d'asile plus efficace et plus sûr, a souligné Toni Brunner.

Sa seconde initiative sur l'expulsion des criminels étrangers lancée il y a à peine deux mois, l'UDC travaille déjà à un nouveau texte sur l'asile. Ce dernier vise à récupérer les durcissements auxquels les Chambres fédérales n'ont pas donné suite lors de la énième révision mise sous toit vendredi.

L''UDC poursuit ainsi trois objectifs: rendre plus efficace la procédure d'asile et réduire l'attractivité de la Suisse aux yeux des requérants d'asile potentiels, ainsi que la criminalité, a dit dimanche à l'ats le président du parti Toni Brunner confirmant une information de la «SonntagsZeitung» et du «Matin Dimanche».

Principale nouveauté, le placement des requérants d'asile dans trois camps d'internement fermés, un par région linguistique, tout au long de la procédure. La durée de celle-ci devrait encore être réduite massivement, à 30 jours au maximum, de même que le délai de recours, à dix jours. Ceux-ci seraient adressés à une instance administrative, à créer, a précisé à l'ats Toni Brunner.

Les requérants qui quitteraient un camp ou cacheraient leur identité seraient directement expulsés. La révision adoptée vendredi va dans la bonne direction, mais ne répond pas ou pas assez à certains problèmes, estime l'UDC, qui va donc revenir avec une initiative sur les points que son groupe était quasi seul à défendre au Parlement.

Dans six mois

Mais d'abord, le parti va finir de récolter les signatures pour sa seconde initiative en faveur de l'expulsion des criminels étrangers. L'UDC est en effet revenue à la charge en lançant ce texte le 1er août dernier, estimant que, dans ses propositions d'application, le Conseil fédéral ne respecte pas la première initiative et donc la volonté du peuple qui l'a acceptée.

J'espère que nous aurons récolté les 100'000 paraphes nécessaires d'ici six mois, a affirmé le conseiller national st-gallois. Il sera alors temps de concrétiser cette nouvelle initiative en faveur notamment de l'internement durant la procédure d'asile. Le texte pourrait être déposée peu avant les élections fédérales 2015. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!