«renvoi des étrangers criminels»: Nouvelle initiative UDC plébiscitée
Actualisé

«renvoi des étrangers criminels»Nouvelle initiative UDC plébiscitée

Deux tiers des personnes interrogées diraient oui au «renvoi des étrangers criminels» s'ils devaient voter aujourd'hui.

par
jbm

Selon un sondage réalisé dans les cantons de Lucerne et de Zoug pour le journal «Zentral­schweiz am Sonntag», 68% des personnes interrogées diraient oui à l'initiative populaire de l'UDC intitulée «Pour le renvoi des étrangers criminels».

Le texte, paraphé par 210 919 signatures valables, est en discussion au Parlement, et le peuple pourrait avoir à se prononcer à ce sujet en 2012. Cette initiative demande que les étrangers qui auraient perpétré de graves délits puissent être renvoyés dans leur pays d'origine. Parmi les crimes listés figurent le meurtre, le viol ou tout autre délit sexuel grave, le brigandage, la traite d'êtres humains, le trafic de drogue ou encore l'effraction. Les personnes qui ont perçu abusivement des prestations des assurances sociales ou de l'aide sociale sont également dans le collimateur du texte.

De leur côté, les opposants à cette initiative commencent à donner de la voix. Yvonne Schärli, cheffe du Département lucernois de la justice et de la sécurité, n'est pas étonnée des résultats de ce sondage. «Il est nécessaire que les gens soient mieux informés sur ce que réalise concrètement le Canton pour l'intégration des étrangers. Et qu'ils sachent que, lorsqu'il y a des comportements délictueux de la part d'étrangers, ces cas ne restent pas impunis ni sans conséquences.»

Ton opinion