Nouvelle manifestation pacifique de moines en Birmanie
Actualisé

Nouvelle manifestation pacifique de moines en Birmanie

Rangoun - Pour la troisième journée consécutive, plus de 200 moines bouddhistes ont participé jeudi à une marche pacifique dans les rues de Rangoun, la capitale de la Birmanie, alors que la junte militaire poursuit sa surveillance des monastères et des temples du pays.

Les moines, récitant des prières et marchant par rangées de deux ou trois, ont convergé vers la pagode de Shwedagon, dans le centre de la capitale. La pagode a été fermée, les moines doivent se contenter de se rassembler sur les marchés qui y conduisent.

Un peu plus tard, des témoins ont rapporté qu'un millier de moines birmans se dirigeaient vers la pagode de Sule, la deuxième plus importante de Rangoun, sous la protection d'une chaîne humaine de spectateurs.

Aucun policier en tenue n'était visible alentours bien que des dizaines de policiers en civil se tenaient sur le passage du cortègve sans intervenir.

Le 10 septembre dernier, la june birmane avait pour la première fois posté des policiers chargés d'assurer la surveillance des monastères dans tout le pays. Et ce dans le cadre des mesures prises par les militaires pour tenter de juguler les plus importantes manifestations dans le pays depuis près de dix ans.

Les religieux birmans ont été de tous temps à la pointe de la contestation dans le pays, d'abord contre les colons britanniques, puis contre la dictature militaire depuis 1962. Ils ont joué un rôle de premier plan dans le mouvement démocratique de 1988, réprimé dans le sang par la junte.

AP

Ton opinion