Syrie: Nouvelle mission et nouveaux inspecteurs
Actualisé

SyrieNouvelle mission et nouveaux inspecteurs

Les inspecteurs en charge de superviser le désarmement chimique de la Syrie ont quitté jeudi leur hôtel pour une nouvelle mission, au moment où une deuxième équipe d'inspecteurs est arrivée à Dama.

Mercredi soir, une deuxième équipe formée de 12 experts est arrivée dans la capitale syrienne.

Mercredi soir, une deuxième équipe formée de 12 experts est arrivée dans la capitale syrienne.

Un groupe d'experts ont quitté leur hôtel à Damas vers 07H15 (04H15 GMT) à bord de trois véhicules de l'ONU, se dirigeant vers une destination secrète suivis de deux autres voitures.

Leur mission, sans précédent dans un pays en guerre, est entourée de la plus grande discrétion.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Michael Luhan, a indiqué que les experts avaient conclu mercredi une troisième visite d'un site et «inspecteront probablement davantage de sites aujourd'hui (jeudi)».

Mercredi soir, une deuxième équipe formée de 12 experts est arrivée dans la capitale syrienne, portant le nombre total d'inspecteurs à 27, selon M. Luhan.

La première équipe a été réduite de 19 à 15 après le retour de quatre experts à La Haye, siège de l'OIAC.

Les inspecteurs ont déjà commencé à superviser la destruction, par les autorités syriennes, des installations de production d'armes chimiques. Des images de leur travail ont été diffusées par la télévision officielle syrienne.

Selon l'OIAC, 20 sites doivent être inspectés dans les prochaines semaines, certains dans «des zones dangereuses».

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait averti lundi que les inspecteurs étaient exposés à un «danger sans précédent» dans cette mission en Syrie, où les forces gouvernementales et les groupes rebelles s'affrontent depuis deux ans et demi.

(afp)

Ton opinion