Nouvelle permission de sortie pour Bertrand Cantat
Actualisé

Nouvelle permission de sortie pour Bertrand Cantat

Le rocker français Bertrand Cantat, condamné à huit ans de prison en 2003 pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant, a obtenu une nouvelle permission de sortie.

Cette décision survient avant l'examen lundi d'une demande de libération conditionnelle.

Le chanteur du groupe de rock Noir Désir a obtenu une permission de sortie de quelques jours et devra rentrer à la prison avant le 15 octobre, a indiqué mercredi le procureur de la République Paul Michel, sans préciser quand débuterait cette permission de sortie.

C'est lundi que sera examinée la requête de mise en liberté conditionnelle du compositeur déposée par son avocat Me Olivier Metzner qui s'est dit optimiste, le parquet ayant indiqué qu'il «ne s'opposait pas à la requête». Bertrand Cantat peut prétendre à cette mesure après avoir purgé fin juillet 2007 la moitié de sa peine. Le parquet disposera alors de 24 heures pour faire appel.

Figure emblématique et parolier du groupe, Bertrand Cantat, 43 ans, a été décrit par l'administration pénitentiaire comme un détenu «modèle». Il a déjà bénéficié de plusieurs permissions de sortie réglementaires, notamment aux fêtes de fin d'année qu'il a passées avec sa famille dans la plus grande discrétion.

Il avait été condamné à huit ans de prison en 2003 en Lituanie où au cours d'une violente dispute, il avait porté des coups mortels à sa compagne, l'actrice Marie Trintignant, avec laquelle il vivait une passion exclusive.

Les parents de Marie Trintignant, l'acteur Jean-Louis et la réalisatrice Nadine Trintignant, se sont dits opposés à une libération conditionnelle, qu'ils jugent «prématurée». (ats)

Ton opinion