19.06.2020 à 22:46

avertissement de l’OMS«Nouvelle phase dangereuse» après un record de cas

Le déconfinement fait entrer le monde dans «une phase dangereuse» a averti l’Organisation mondiale de la santé depuis son siège genevois vendredi.

Le nombre de décès par million d'habitants.

Le nombre de décès par million d'habitants.

Le déconfinement est à l'ordre du jour dans de nombreux pays touchés par le coronavirus. Mais la pandémie s'«accélère» et est entrée dans une «nouvelle phase dangereuse», a averti vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

Les populations «en ont marre de rester chez elles» et les gouvernements veulent rouvrir les activités de leurs sociétés, a affirmé à la presse le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus. Mais «le virus continue de se propager rapidement» et provoque toujours des décès, a-t-il ajouté. Il a appelé les Etats à faire preuve «d'une extrême vigilance» en maintenant les recommandations de distanciation physique et d'hygiène.

Nombre de cas record

L'OMS a affirmé avoir reçu des indications sur plus de 150'000 cas jeudi, un record en un jour. Près de la moitié de ces cas ont été enregistrés sur le continent américain et la pandémie progresse également en Asie du sud et au Moyen-Orient. Selon un bilan établi par l'AFP, le cap des 450'000 morts (et plus de 8,5 millions de cas) a été franchi vendredi.

De son côté, une épidémiologiste de l'OMS a appelé les Etats qui ont pu déconfiner à être certains que leur système de santé et que leurs capacités de traçage des cas sont prêts pour une seconde vague. Celle-ci ne doit pas être confondue avec les nouveaux groupes de cas observés dans plusieurs pays comme la Chine, a précisé le chef du programme d'urgence au sein de l'organisation, Michael Ryan.

Propagation importante évitée

Vingt-cinq nouveaux cas ont été recensés vendredi à Pékin, portant à 183 le nombre des nouveaux malades depuis la semaine dernière dans la capitale chinoise. Michael Ryan a estimé que la large réponse que Pékin a lancée doit permettre une propagation importante. Et que ces nouveaux pics dans plusieurs pays montrent que l'épidémie n'était pas sous contrôle chez eux, même si le nombre de cas avait considérablement diminué.


Après que la Chine a annoncé avoir relayé à l'OMS le séquençage du génome des infections récentes et a mentionné une «souche européenne», M. Ryan a appelé à être «prudent» sur cette conclusion. Il faudra établir à quoi attribuer ces nouveaux cas et leur propagation. Des séquençages ont été publiés jeudi et relayés auprès de l'OMS en Chine, a ajouté de son côté l'épidémiologiste.

Appels à la prudence en Italie

En Italie également, les autorités sanitaires ont appelé vendredi à «la prudence» après avoir observé la semaine dernière des «signaux d'alerte liés à la transmission» du Covid-19, notamment à Rome.

«Dans certaines régions, un nombre élevé de nouveaux cas d'infection au Covid-19 continue d'être signalé», constate l'Institut supérieur de la santé (ISS) dans son dernier rapport hebdomadaire. Le Latium, la région de la Rome, est ainsi en tête du classement des contagions cette semaine et a dépassé celui de la Lombardie, épicentre de l'épidémie dans le pays.

(ATS/AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
185 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Milouone

20.06.2020 à 18:15

Quel pandémie ?

bibile

20.06.2020 à 12:50

Et ça va pas aller en s améliorant, travaillant dans la vente les gens sont inconscients ne respectent rien et s'en foutent total alors au final je me dis que refermer tout ça et reconfiner tout le monde ça pourrait les faire réfléchir au final.. Là nature humaine me déçoit

Et chez nous il se passe quoi

20.06.2020 à 12:44

L'OMS dont le siège est à Genève n'est capable de mentionner l'état de la Suisse dans son schéma