Genève: Nouvelle place pour la culture alternative en ville

Publié

GenèveNouvelle place pour la culture alternative en ville

Via une coopérative, un collectif genevois souhaite créer des lieux de création et d'échanges entre artistes locaux.

par
dra
photo: Keystone/Martial Trezzini

Le site d'Artamis disparu, tout comme la scène squat et les contrats de confiance, la culture alternative ne possède plus que quelques lieux de création. Un constat qui a poussé un collectif réunissant une dizaine d'artistes et acteurs culturels à créer une coopérative, révèle «Le Courrier». Baptisée «Ressources urbaines», elle s'est fixée pour objectif de trouver et aménager des parcs d'ateliers et de lieux d'exposition à des prix abordables.

Depuis mai dernier, la coopérative occupe un bâtiment propriété de l'Etat à la route des Acacias. Un bail de trois ans a en effet été signé avec l'Office des bâtiments, pour l'ensemble du rez-de-chaussée. Seuls les membres de la coopérative pourront s'y installer en payant une part sociale de 100 fr. D'autres locaux ont déjà été mis à disposition par la Ville à la rue Château Bloch à Vernier, pour une année.

Ton opinion