«Nouvelle star», tremplin pour Virginie Efira
Actualisé

«Nouvelle star», tremplin pour Virginie Efira

La jolie Belge Virginie Efira étoffe son tableau de chasse avec un téléfilm et une série sur M6.

A 29 ans, elle présentera du début à la fin l'émission «Nouvelle star» en 2007. En attendant, elle revient à la comédie avec le tournage en ce moment d'une série tv de Bruno Solo. Elle sera par ailleurs à l'écran d'un téléfilm qui sera diffusée en janvier prochain.

– Comment se passe la «Nouvelle star» cette année?

– Les premiers castings viennent de s'achever à Rennes. On essaie de trouver des talents uniques. Tout se résume avec Christophe. Il appartient à la famille des artistes qui seront là encore dans cinq ans, dix ans.

– Quelle relation avez-vous avec les membres du jury?

– J'ai une grande admiration pour toute l'équipe... Ils m'ont bien accueillie.

– Que pensez-vous de l'ex-candidate neuchâteloise Cindy?

– Elle est épatante. Sur une chanson en anglais, il y a quelque chose de l'ordre du génie. De manière furtive, elle subjugue tout le public d'un coup de baguette. Parfois, elle perd ce feu sacré. Elle entre dans des références et ne donne pas la même émotion. Mais, quand j'ai assisté au concert pendant la tournée, j'ai eu de grands coups de coeur.

– Est-ce troublant de passer d'animatrice à comédienne?

– Non, je voulais jouer en France dès le début, car j'étais déjà comédienne en Belgique. En arrivant, j'ai accepté le jeu d'entrer dans un cadre rigide comme celui d'animatrice d'émission. J'ai fait un petit bout de chemin.

– A quoi devez-vous vos premiers succès?

– Je fais preuve de beaucoup d'autodérision. Ce style plaît. Il n'y a rien de telle que de se foutre de sa propre gueule.

Juan Caido

Ton opinion