Actualisé 11.11.2008 à 16:43

Zurich

Nouvelle thérapie prometteuse contre le rhume des foins

Trois injections au lieu d'un long traitement de désensibilisation: des chercheurs de l'Université de Zurich ont développé une nouvelle thérapie prometteuse contre le rhume des foins.

Le groupe de scientifiques dirigé par le dermatologue Thomas Kündig a mis au point une technique permettant d'injecter le vaccin non pas dans les tissus graisseux mais dans les ganglions lymphatiques. Ceux-ci participent au système immunitaire du corps. De cette manière, les anticorps peuvent se développer beaucoup plus vite.

Les chercheurs ont testé la nouvelle méthode en la comparant avec la thérapie traditionnelle. Sur quelque 160 patients souffrant du rhume des foins, la moitié environ a reçu trois injections dans les glandes lymphatiques en l'espace de huit semaines. L'autre groupe a été traité avec 54 doses de vaccin injectées dans les tissus graisseux pendant plus de trois ans.

Effets rapides et durables

La nouvelle thérapie s'est révélée la plus efficace. Après quatre mois, les patients étaient déjà environ dix fois moins sensibles aux pollens qu'auparavant. Les effets positifs duraient encore trois ans plus tard.

En revanche, les patients qui ont subi un traitement de désensibilisation ont dû attendre un an avant de ressentir une amélioration notable. Les effets étaient comparables à ceux de la nouvelle thérapie trois ans plus tard seulement.

Moins douloureux

De plus, nombreux ont été les patients à se décourager et à stopper les frais avant la fin du traitement. Les effets secondaires et les douleurs sont aussi plus fréquents qu'avec la nouvelle thérapie. Les résultats de l'étude zurichoise ont été publiés dans la dernière édition du magazine scientifique «PNAS».

Les allergies aux pollens sont très répandues. Environ 35 % de la population des pays occidentaux en souffriraient, selon des études. En Suisse, le nombre d'habitants touchés est estimé à 1,4 million. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!