Hooliganisme: Nouvelles bagarres, à Lugano et dans la Broye

Actualisé

HooliganismeNouvelles bagarres, à Lugano et dans la Broye

Des fans de football et de hockey sur glace se sont à nouveau laissé aller à des débordements.

Deux policiers ont été blessés en intervenant au terme du derby entre Lugano et Ambri, et un homme a été poignardé sur une aire d'autoroute de la Broye à la suite d'une rencontre fortuite entre supporters bernois et genevois.

Un car de supporters du FC Servette qui rentrait samedi dernier de Winterthour a fait une halte vers 23h00 sur l'aire d'autoroute de la Rose de la Broye à Lully (FR). En même temps et par hasard, un car de fans bernois du CP Berne a choisi le même endroit pour faire une pause alors qu'il revenait de Lausanne.

Bien que les deux clubs ne s'affrontent pas puisqu'ils pratiquent deux sports différents - le foot pour les Genevois et le hockey pour les Bernois - cette rencontre fortuite a vite dégénéré. Aux invectives ont succédé les jets de pierres et de bouteilles, puis les coups. Un «déchaînement de violence», selon la porte-parole de la police fribourgeoise, que l'escorte du car bernois par une patrouille de la police vaudoise depuis Lausanne n'a pas empêché.

Résultat: plusieurs blessés, dont un Bernois touché par un coup de couteau. Ses jours ne sont pas en danger, a précisé à l'ats Donatella Del Vecchio, porte-parole de la police fribourgeoise confirmant une information de plusieurs médias en ligne. Une enquête étant en cours, cette dernière ne peut donner davantage de détails.

Policiers blessés au Tessin

Au Tessin mardi soir, la police est intervenue pour séparer deux groupes de fans au terme du derby de hockey sur glace mettant aux prises le HC Lugano et le HC Ambri Piotta. Et deux agents ont été blessés. Deux suspects âgés de 21 ans chacun et provenant de la région luganaise ont été arrêtés peu après et resteront deux mois en détention, a indiqué jeudi la police tessinoise.

Ils doivent répondre de coups et blessures et de menaces contre des fonctionnaires ainsi que de mise en danger de la vie d'autrui, précise la police dans un communiqué. Quant aux autres protagonistes de la bagarre, certains ont déjà été identifiés par les forces de l'ordre. La scène ayant été filmée, les autres verront leurs photographies publiées s'ils ne s'annoncent pas eux-mêmes spontanément, précise la police. (ats)

Ton opinion