Actualisé 08.09.2015 à 10:14

Suisse

Nouvelles parades contre les fraudes aux étiquettes

Des clients ont pour habitude de décoller des étiquettes de rabais pour les placer sur d'autres produits. La nouvelle génération d'étiquettes va mettre un frein à cette fraude.

de
Pascal Schmuck, Zurich
Certains consommateurs sont prêts à la fraude pour ces petits autocollants.

Certains consommateurs sont prêts à la fraude pour ces petits autocollants.

C'est une astuce qui vit peut-être ses derniers jours dans les commerces: décoller les étiquettes de produits vendus à moitié prix, ajoutées peu avant la clôture, pour les déplacer sur d'autres articles. Les grandes surfaces ont désormais trouvé la parade, comme explique «Blick» dans son édition du 8 septembre 2015.

Explication: peu avant la clôture, les employés de grande surface collent des étiquettes de rabais de prix sur des aliments atteints par la date de péremption. Une astuce connue par beaucoup de consommateurs qui en profitent, mais aussi par d'autres, qui en abusent. En décollant les étiquettes pour les placer sur d'autres produits, souvent plus onéreux.

Une pratique connue... et combattue

Un phénomène connu de longue date. Aldi et Denner font état de clients qui essaient ainsi de réaliser de «bonnes affaires» et Coop reconnaît aussi des situations où «les clients décollent les étiquettes à moitié prix pour les coller sur d'autres produits», comme le racontent les caissières. Le porte-parole Ramón Gander tient toutefois à préciser qu'il ne s'agit que de rares cas.

Coop a peut-être trouvé la parade. De nouvelles étiquettes ont été mises en place, qui indiquent non seulement le rabais, mais aussi le nom et le prix du produit. Il n'est ainsi plus possible de procéder à une valse des étiquettes.

L'avenir est au code-barres

Ce système a également été introduit en raison des systèmes Passabene et Self-Checkout, précise le porte-parole. Il permet ainsi de valider ses achats comportant des rabais avec un code-barres actualisé. «Nous ne pouvons pas laisser nos clients entrer eux-mêmes le rabais», ajoute Ramón Gander, qui reconnaît également que les anciennes étiquettes sont toujours utilisées.

Migros a également mis en place un système d'étiquettes à prix cassés avec un code-barres, confirme sa porte-parole Martina Bosshard. Qui ne peut pas dire le nombre de filiales dans lesquelles cette nouvelle génération est entrée en vigueur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!