Salles de cinéma: Nouvelles salles, séries, concours: Cinérive carbure
Actualisé

Salles de cinémaNouvelles salles, séries, concours: Cinérive carbure

Coronavirus oblige, les salles de cinéma sont fermées jusqu'à nouvel avis. Mais les exploitants ne se tournent pas les pouces, la preuve!

par
Catherine Magnin
Meryl Moser et son père Yves au Cosmopolis, à Aigle.

Meryl Moser et son père Yves au Cosmopolis, à Aigle.

Cinérive, c'est à ce jour 14 salles dans 6 villes (Vevey, Montreux, Aigle, Monthey, La Sarraz et Orbe), ainsi que plusieurs open-air, notamment celui de la place Scanavin à Vevey, durant 1 mois chaque été. C'est, actuellement, 75 personnes impactées par la pandémie du coronavirus, dont 27 temps pleins. «Aucune entrée financière pendant la fermeture», explique la directrice de la société, Meryl Moser, qui multiplie les recherches de solutions financières: chômage technique (accordé), demandes de reports ou suspensions de factures, du crédit garanti par la Confédération, attente de subventions diverses...

Garder le contact

Heureusement, toute l'énergie de la directrice de Cinérive ne se résume pas à cette activité. La dynamique est ailleurs. Il y a le projet d'ouverture de deux nouvelles salles à Aigle courant 2021 (lire encadré). Il y a les efforts pour rester en contact avec la clientèle: «Je viens de commencer à poster des vidéos sur mon compte Instagram où je ne parle que de cinéma ou de sujets liés aux salles de cinéma.»

Il y a la mise en place d'un concours sur les réseaux sociaux. «Il s'agit d'amener le cinéma chez soi en devenant la star de son foyer. Le concept: rejouer seul ou en famille une scène culte d'un classique du cinéma, la filmer avec son smartphone/sa webcam/sa caméra, et la poster sur Facebook. Il y a plusieurs prix à gagner!» Meryl Moser s'est même prêtée au jeu, pour donner l'exemple, «une fois seule avec un monologue d'«Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre», et une fois avec deux amies et mon père pour une minireprise du «Rocky Horror Picture Show».

Pas de réouverture avant mi-juin

Outre un projet personnel d'écriture d'une série pour le cinéma, Meryl vient d'en commencer un avec son père, directeur de Cinérive avant elle. «Nous sommes en pleine écriture. Il consistera à mettre en scène des anecdotes de sa vie de manière ludique et humoristique. Lui jouerait son propre rôle, et j'incarnerais les autres personnages qui l'entourent.»

En attendant, Meryl Moser est réaliste: «Nous sommes contraints de fermer jusqu'au 8 juin pour le moment (...). Mais nous ne pensons pas ouvrir avant mi-juin voir mi-juillet. Si nous devons ouvrir avec les mesures de protection exigées par la Confédération, ce sera très compliqué de tourner normalement, il nous faudra trouver une nouvelle manière peut-être de gérer nos salles.» Mais l'exploitante ne doute pas que le cinéma retrouve progressivement son souffle en fin de crise. Les humains «aiment partager et ont besoin de communiquer dans des lieux conviviaux, dont font partie les salles de cinéma.»

Rendez-vous futurs

Les titres attendus par Meryl Moser:

- «Wonder woman 1984», prévu pour l'instant le 14 août, «date de mon anniversaire, je sais déjà ce que je ferais ce jour-là si c'est maintenu ;-)»

- Reprise du programme «Planète(s) Femmes». «Même si toutes les prochaines dates sont reportées, nous rencontrons un franc succès, se réjouit Meryl Moser. Le dernier film que nous avons pu projeter était «Woman» en présence de Manon Schick, directrice d'Amnesty International Suisse. Et l'espoir de reprendre avec la sortie de «Mulan» et notre invitée Fanny Wang (vice-championne du monde de Taiji 2018) qui viendra faire une démonstration de Taiji à l'épée et débattre de la femme guerrière des temps modernes.»

-«Et «Dune», dont je lis le livre actuellement.»

Deux nouvelles salles à Aigle. Fermeture à Montreux

Créé en juin 2008 dans le bâtiment Novasalles, le Cosmopolis va voir 2 salles, de respectivement 180 et 60 places, s'ajouter aux 3 existantes, révèle "24 heures". Meryl Moser, directrice de Cinérive, société gérante du multiplexe, compte innover en y projetant, par exemple, des séries.

Il est aussi prévu que le hall accueille une escape room en lien avec la projection de films à succès, des espaces pour jouer en réalité virtuelle, des championnats de jeux vidéo. Le tout accompagné d'une food court (aire de restauration multiple et variée).

L'ouverture est prévue d'ici à la fin de 2021, pour autant que la problématique du potentiel de stationnement près du multiplexe trouve une solution.

Les deux salles du Hollywood de Montreux vont par contre fermer, Cinérive ayant dénoncé le bail faute d'aide de la Commune. La possibilité que le Centre de Congrès accueille une salle est évoquée par la Municipalité.

Ton opinion