Masters 1000 de Miami: Novak Djokovic asphyxie Rafael Nadal
Actualisé

Masters 1000 de MiamiNovak Djokovic asphyxie Rafael Nadal

Le Serbe a remporté pour la quatrième fois de sa carrière le Masters 1000 de Miami en dominant le N.1 mondial 6-3, 6-3, dimanche.

Djokovic, impressionnant de puissance et de maîtrise, a remporté en 1 h 24 minutes de jeu le 43e titre de sa carrière, le deuxième de l'année après Indian Wells. «Djoko», 26 ans, réalise comme en 2011 le doublé Indian Wells/Miami. Il est seulement le deuxième joueur après Roger Federer à avoir réalisé deux fois ce doublé.

De son côté, Nadal a échoué pour la quatrième fois en finale à Miami après 2005, 2008 et 2011, dans l'un des trois Masters 1000 qu'il n'a jamais remporté avec Paris-Bercy et Shanghaï. La finale avait pourtant bien commencé pour «Rafa» qui s'était offert dès le premier jeu une balle de break à la grande joie d'un Stadium tout acquis sa cause. Mais Djokovic a remporté son jeu et a fait le break décisif à 3-2 avec des retours longs qui ont gêné Nadal.

Saisi à la gorge

L'Espagnol, saisi à la gorge par les prises de risque et les angles improbables de Djokovic, n'a pas réussi à trouver de solution. Même scénario dans le second set où le N.2 mondial a pris d'entrée le service de son adversaire pour mener 1-0, puis 3-1. Alors que Nadal bataillait pour gagner ses mises en jeu, son adversaire a dominé son sujet et remporté son jeu de service pour mener 5-3 sans concéder le moindre point.

Touché au moral, Nadal s'est retrouvé en difficultés une nouvelle fois sur son service et a capitulé dès la première balle de mach, offrant à Dojokovic son 18e titre en Masters 1000. Le Serbe dépasse ainsi l'Américain Andre Agassi à la troisième place du classement historique dominé par Nadal (26).

L'Espagnol conserve sa place de N.1 mondial et son avantage au bilan de leurs confrontations avec 22 victoires pour 18 à Djokovic. Mais «Djoko» a remporté leurs trois derniers duels, à chaque fois en deux sets secs, en finales de Shanghaï, du Masters 2013 et de Miami. (afp)

Ton opinion