New York: Novartis accusé de corruption aux Etats-Unis
Actualisé

New YorkNovartis accusé de corruption aux Etats-Unis

La filiale américaine du groupe bâlois aurait incité des pharmaciens à favoriser un de ses médicaments en versant des ristournes illégales. Une plainte a été déposée. Novartis réfute.

Novartis est accusé de s'être «acheté» des clients pour écouler son médicament, le Myfortic

Novartis est accusé de s'être «acheté» des clients pour écouler son médicament, le Myfortic

Selon la plainte déposée par les autorités américaines, Novartis a, depuis 2005, poussé au moins une vingtaine de pharmacies «à orienter des milliers de patients ayant reçu une greffe» vers son produit, en proposant «des pots-de-vin sous forme de rabais et de promotions», indique un communiqué des services du procureur général de New York.

Le groupe aurait ainsi offert à un pharmacien de Los Angeles «un rabais 'bonus' équivalent à 5% de ses ventes annuelles de Myfortic» pour l'aider à convaincre 700 à 1000 patients de préférer le médicament conçu par Novartis à ses concurrents ou à des génériques. Cela représente l'équivalent de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Novartis «se défendra»

Ces pratiques illégales auraient «conduit à des remboursements de l'ordre de dizaines de millions de dollars» pour le Myfortic par les programmes d'assurance-santé du gouvernement destinés aux personnes âgées et aux plus démunis, poursuit le document. La justice cherche à obtenir des dédommagements ainsi que des amendes.

Novartis «réfute les allégations» de la justice américaine qui émanent d'une enquête «déjà rendue publique». Le groupe annonce qu'il «se défendra», a indiqué une porte-parole du groupe dans un courriel à l'AFP.

Un précédent

Le groupe a déjà été poursuivi pour des fraudes à l'assurance santé aux Etats-Unis. En septembre 2010, la filiale américaine Novartis Pharmaceuticals Corporation (NPC) a dû payer pour 422,5 millions de dollars pour infractions aux directives de commercialisation de médicaments, notamment le traitement Trileptal contre l'épilepsie.

Le Myfortic est utilisé pour empêcher le système immunitaire de l'organisme de rejeter le rein ayant été transplanté. (ats)

Bénéfice net trimestriel en hausse

Novartis a dégagé un bénéfice net en hausse de 7% au premier trimestre 2013 à 2,422 milliards de dollars (2,29 milliards de francs). Le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique bâlois a, lui, augmenté de 2% à 14,016 milliards de dollars, selon un communiqué diffusé mercredi.

Exit 300 emplois

Novartis va supprimer quelque 300 emplois dans le cadre de la restructuration de son unité de production de Lincoln, aux Etats-Unis. L'annonce a été effectuée mercredi, lors d'une conférence téléphonique par le directeur général du groupe pharmaceutique bâlois, Joseph Jimenez.

Le site de Lincoln, situé dans l'Etat du Nebraska, s'était retrouvé dans le viseur des autorités américaines en raison de problèmes de qualité. La production avait même dû être momentanément interrompue.

Les 300 emplois représentent environ 40% des effectifs locaux. La mesure prendra effet au cours des deux prochaines années. Elle implique également une simplification et une concentration sur deux types de médicaments.

La restructuration de Lincoln nécessitera des correctifs de valeur et des provisions pour un montant de 100 millions de dollars (94,5 millions de francs). Déjà 51 millions de dollars sont venus charger les comptes du premier trimestre 2013.

Ton opinion