Suisse: Novartis contrôle ses employés en télétravail
Publié

SuisseNovartis contrôle ses employés en télétravail

Le géant pharmaceutique permet à ses collaborateurs de faire du home office tout en s’assurant de leur efficacité. Un logiciel permet ainsi de mesurer le temps passé à téléphoner ou à répondre aux e-mails, explique le chef du personnel de l’entreprise.

par
ofu
Keystone

Novartis autorise ses employés à travailler depuis la maison, même en dehors de la pandémie. Grâce à un logiciel, le géant sait si et comment le modèle fonctionne, relate ce lundi la «Basler Zeitung». Dans une interview accordée au journal, le chef du personnel Steven Baert explique que le programme en question permet de découvrir combien de temps une personne passe au téléphone, à répondre à ses courriels ou à participer à des séances en ligne. Il souligne que la mise à disposition de ces données se fait de manière volontaire et que 97% des salariés ont accepté de s’y soumettre.

Une analyse des données montre que les employés sont tout aussi productifs le lundi et le vendredi que les autres jours de la semaine. Cela malgré le fait que le pourcentage de salariés en télétravail est beaucoup plus élevé en début et en fin de semaine qu’en milieu de semaine. L’entreprise pharmaceutique note également que la productivité n’a pas diminué depuis que le télétravail est accordé à tous ceux qui le souhaitent.

Steven Baert explique que de nombreux employés ont exprimé le désir de pouvoir travailler de manière plus flexible. Raison pour laquelle, la firme a décidé d’accorder à une large partie des employés la somme unique de 680 francs afin de pouvoir installer un bureau à la maison. Autre changement: les salariés ne doivent désormais plus demander la permission à leur supérieur pour travailler depuis chez eux. Ils peuvent simplement le leur annoncer.

Steve Baert pense qu’à l’avenir l’entreprise n’aura plus besoin de grands bureaux en open space «juste pour permettre au patron de voir qui fait quoi».

Ton opinion