Pharma: Novartis va biffer 1400 postes en Suisse

Publié

PharmaNovartis va biffer 1400 postes en Suisse

Le géant bâlois de la pharma va supprimer jusqu’à 1400 emplois sur les 11’600 qu’il compte actuellement en Suisse, selon le «Tages-Anzeiger».

REUTERS

Novartis a informé mardi ses collaborateurs d’une vague de licenciements, selon le «Tages-Anzeiger». Plus de 10% des employés devraient perdre leur emploi en Suisse sur une période de trois ans, ce qui correspond à environ 1400 postes sur 11'600. Le groupe avait annoncé début avril une réorganisation de ses activités qui devra lui permettre d'économiser 1 milliard de dollars d'ici à 2024.

Le siège principal à Bâle est le plus touché par cette vague de licenciements, selon le quotidien zurichois. Au niveau mondial, Novartis souhaite supprimer 8000 emplois supplémentaires sur un total de 108’000. L'une des raisons de ces licenciements massifs serait le regroupement de parties du groupe jusqu'ici séparées. 

Externalisations 

Le CEO du groupe Vas Narasimhan a écrit dans un mail adressé au personnel: «La nouvelle structure sera à la fois plus légère et plus simple et entraînera malheureusement des suppressions de postes à l'échelle de l'entreprise.» Certains postes seront transférés à l'étranger, par exemple à Prague ou à Hyderabad, en Inde. Comme le précise le «Tagesanzeiger», il ne s'agit toutefois pas seulement d'externalisations à l'étranger, où les coûts sont moins élevés. De nombreux emplois supprimés disparaissent complètement.

(Florian Osterwalder/reg)

Ton opinion

154 commentaires