Nucléaire: le Conseil fédéral se mure dans le silence

Actualisé

Nucléaire: le Conseil fédéral se mure dans le silence

Pascal Couchepin s'est contenté d'annoncer que le gouvernement s'exprimera lundi au sujet de la polémique sur la destruction de documents liés à un trafic présumé de matériel nucléaire.

Interrogé à plusieurs reprises par les médias, le président de la Confédération a à chaque fois esquivé. «Il vous est loisible de poser des questions, mais je n'y répondrai pas», a-t-il rétorqué, enfonçant le clou en justifiant cette attitude par «c'est comme ça».

Pascal Couchepin a cependant admis que l'affaire a été abordée, puisque le gouvernement a approuvé vendredi les réponses qu'il compte donner lundi aux questions des conseillers nationaux. Ces réponses seront «relativement sobres», a-t-il averti.

Le gouvernement devra néanmoins être plus disert avec la Délégation des commissions de gestion, dont le rapport est attendu cet automne. Le ministre a estimé «dans l'ordre des choses» que les réponses soient données à l'organe de surveillance parlementaire, et «pas sur la place publique».

(ats)

Ton opinion