Actualisé 10.11.2012 à 20:27

USA : Présidentielle

Obama a remporté la Floride

Barack Obama a été déclaré vainqueur en Floride, quatre jours après l'élection présidentielle. Il obtient au total 332 grands électeurs.

Le président américain sortant démocrate Barack Obama a remporté les 29 grands électeurs de la Floride à l'élection présidentielle qui avait lieu mardi, au terme d'un long décompte des bulletins, ont affirmé samedi plusieurs médias. Il remporte ainsi un total de 332 grands électeurs contre 206 pour son adversaire Mitt Romney.

La Floride était le dernier Etat à n'avoir pas terminé son décompte depuis l'élection, à l'issue de laquelle M. Obama avait été néanmoins déclaré vainqueur face à M. Romney, ayant remporté les 270 grands électeurs nécessaires. Lors de l'élection présidentielle de 2000, les résultats de la Floride avaient au contraire été déterminants dans l'élection de George W. Bush contre Al Gore.

Barack Obama a remporté cet Etat très disputé de seulement 74'000 voix avec 50,01% des voix, contre 49,13% pour son challenger républicain Mitt Romney, selon les médias.

Un conseiller de Mitt Romney avait reconnu à demi-mot jeudi la défaite de son camp dans cet Etat-clé, avant même la fin du décompte des bulletins. «On pensait (...) avoir fait ce qu'il fallait pour gagner. Clairement, ce n'est pas le cas», avait déclaré Brett Doster, conseiller de la campagne Romney pour la Floride, dans un communiqué cité par le journal «Miami Herald».

«Sabotage»?

Selon la responsable de l'organisation des élections en Floride, Christine White, le retard est imputable non pas aux «irrégularités dans le processus mais (à) une participation très élevée», qui s'est montée à 70% cette année. Mais de l'avis des experts consultés par l'AFP, le désordre aurait été orchestré par les responsables républicains locaux.

«Les responsables républicains de Floride sont impliqués dans une démarche de sabotage (...) pour diminuer la participation», avait estimé Lance deHaven-Smith, professeur à l'université de Floride.

Il y a un an, le gouverneur républicain de l'Etat, Rick Scott, avait fait adopter une loi réduisant le nombre de jours ouverts au vote anticipé de 14 à huit jours. Le vote par anticipation qui se terminait en Floride le samedi précédant l'élection, est considéré comme plutôt favorable aux démocrates.

Lors du week-end précédent le scrutin du 6 novembre, les électeurs s'étaient précipités aux urnes et avaient dû patienter parfois plus de cinq heures quand ils n'étaient pas éconduits. Dimanche dernier, les démocrates de l'Etat avaient déposé une plainte fédérale contre l'organisation du scrutin.

Barack Obama aura réalisé une performance quasi parfaite dans les «Swing States», ces Etats pivots où l'électorat bascule d'un camp à l'autre au gré des scrutins: seule la Caroline du Nord a majoritairement voté pour le candidat républicain tandis que le président sortant l'emportait dans l'Ohio, la Virginie, l'Iowa, le Nevada, le Wisconsin ou encore le Colorado et le New Hampshire. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!