Obama accuse McCain d'être inféodé aux compagnies pétrolières
Actualisé

Obama accuse McCain d'être inféodé aux compagnies pétrolières

Barack Obama, malmené par le républicain John McCain qui l'a comparé à Britney Spears et Paris Hilton dans le but de le discréditer, contre-attaque.

Le candidat démocrate à la Maison Blanche a accusé son adversaire d'être inféodé aux grandes compagnies pétrolières.

Le sénateur de l'Illinois qui fêtait ses 47 ans lundi a lancé un nouveau spot publicitaire sur le sujet sensible de l'énergie qui, selon tous les sondages, est le sujet de préoccupation n°1 des Américains. Ce spot doit être diffusé au niveau national.

Se remplir les poches

«Chaque fois que vous remplissez votre réservoir, les compagnies pétrolières se remplissent les poches», affirme le clip du candidat démocrate. «Les grandes compagnies pétrolières ont donné jusqu'à présent 2 millions de dollars à la campagne de John McCain», dit une voix-off.

«Au lieu de vouloir taxer les profits des compagnies pétrolières pour aider les automobilistes, McCain veut leur donner 4 milliards de dollars de remises d'impôts», ajoute le clip démocrate.

«Après avoir eu un président inféodé aux compagnies pétrolières, nous ne pouvons nous permettre d'en avoir un second», affirme le clip en montrant une photo de George W. Bush et John McCain côte à côte.

Un chèque de 1000 dollars

Le clip rappelle que M. Obama propose d'accorder un chèque de 1000 dollars à toutes les familles américaines, financé par une taxe sur les profits des compagnies pétrolières.

Le candidat démocrate était attendu lundi dans le Michigan, l'ancien berceau de l'industrie automobile américaine, un Etat durement touché par la crise économique et qui compte parmi les Etats cruciaux dans la perspective de l'élection présidentielle de novembre.

M. Obama devait y détailler son plan pour l'énergie. Le candidat démocrate plaide notamment pour le développement des énergies renouvelables et souhaite que l'industrie automobile investisse dans des véhicules moins consommateurs d'énergie.

Sujet de préoccupation n°1

L'essence ordinaire coûtait lundi 3,881 dollars le gallon (3,78 litres) en moyenne nationale, plus d'un dollar de plus que l'an dernier à la même époque, selon l'Association automobile américaine (AAA). Le prix de l'essence à la pompe est devenu le premier sujet de préoccupation des électeurs américains loin devant la guerre en Irak.

Consciente des ravages potentiels d'une campagne axée sur ce sujet sensible, la campagne du sénateur John McCain a immédiatement réagi. Le porte-parole du candidat républicain, Tucker Bounds a accusé le sénateur de l'Illinois d'«hypocrisie». (ats)

Ton opinion