Obama affiche une nouvelle souplesse sur les forages en mer
Actualisé

Obama affiche une nouvelle souplesse sur les forages en mer

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Barack Obama, confronté à l'inquiétude des Américains face à la hausse vertigineuse des prix de l'essence, a affiché samedi une nouvelle souplesse sur la question des forages en mer, se disant "ouvert" à une levée du moratoire.

"Ce que j'ai vu jusqu'ici" dans le projet de loi sur l'énergie discuté au Congrès, "c'est qu'il contient certains des éléments très offensifs que j'ai soulignés dans mon plan pour nous faire avancer vers une authentique indépendance énergétique", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Cap Canaveral, en Floride (sud-est)."Je reste sceptique sur certaines dispositions concernant les forages mais je fais confiance" aux élus des deux partis, a-t-il déclaré, sur la manière "prudente et responsable" d'introduire ces dispositions."Ce n'est pas une nouvelle position", a-t-il poursuivi. "Ce que je ne ferai pas -- et c'est ma position -- c'est de soutenir un plan qui suggèrerait que le forage est la réponse à nos problèmes énergétiques", a-t-il ajouté."Le mieux est l'ennemi du bien, et si nous pouvons nous en sortir avec un compromis des deux partis, dans lequel je dois accepter des choses que je n'aime pas (...) et que les changements sont en fait pour nous faire avancer vers une indépendance énergétique, alors j'y suis ouvert"."Si nous avons sur la table un plan qui, je pense, correspond aux objectifs que les Etats-Unis doivent poursuivre, (...) bien-sûr c'est quelque chose que j'envisagerais, car c'est ainsi que l'on gouverne dans une démocratie", a-t-il encore déclaré.Le sénateur de l'Illinois avait jusqu'ici estimé que la levée du moratoire sur les forages en mer, un des chevaux de bataille de son adversaire républicain John McCain, ne résoudra pas la crise de l'énergie.Les prix de l'essence et de l'énergie sont un thème majeur de la campagne présidentielle en cours.chv/lum

Ton opinion