Etats-Unis: Obama défend son plan santé contre les «mythes scandaleux»
Actualisé

Etats-UnisObama défend son plan santé contre les «mythes scandaleux»

Barack Obama s'est employé samedi à dénoncer les «mythes scandaleux» répandus par les adversaires de sa réforme du système d'assurance santé.

Il s'est concentré sur ce seul sujet lors de son allocution hebdomadaire à la radio et sur internet.

»Aujourd'hui, je voudrais prendre quelques minutes pour réfuter certains des mythes les plus scandaleux qui circulent sur internet, sur la télévision par câble et relayés dans certaines mairies du pays», a dit le président américain.

»Commençons par la fausse affirmation que la réforme fournirait une couverture santé aux immigrés clandestins. Ce n'est pas vrai. Cette idée n'a jamais été mise sur la table», a-t-il souligné, démentant également les allégations sur un remboursement des interruptions volontaires de grossesse.

Il a également dit son indignation face aux déclarations selon lesquelles des commissions dépendant du gouvernement auraient leur mot à dire sur qui doit ou ne doit pas être soigné. A la droite du camp républicain, on parle même de «death panels», sorte de «tribunaux de la mort» qui décideraient quels sont les malades dignes de recevoir un traitement onéreux.

»Comme toute personne de bonne foi qui s'est penchée sur la question peut le dire, il n'y a pas de 'death panels' - c'est une idée révoltante pour moi et pour tout le peuple américain, ce sont des inventions qui ne visent qu'à nous diviser», a dit Barack Obama.

Le projet de créer un assureur-santé fédéral, qui vaut parfois au chef de la Maison blanche d'être qualifié de «socialiste», n'est qu'une option, a-t-il répété. «Je vais le redire - ce serait seulement une possibilité. Ceux qui préféreraient un assureur privé ne seront nullement obligés de se tourner vers le public.» (ats)

Ton opinion