USA-Russie: Obama et Medvedev conviennent de se voir prochainement

Actualisé

USA-RussieObama et Medvedev conviennent de se voir prochainement

Le président russe Dmitri Medvedev et le président américain élu Barack Obama ont convenu de se rencontrer prochainement, a annoncé samedi le Kremlin.

Les deux hommes ont eu un entretien téléphonique dans la journée.

La rencontre entre MM. Obama et Medvedev pourrait avoir lieu en marge du sommet du G20, le weed-end prochain, à Washington.

Le porte-parole du Kremlin a refusé de s'étendre sur le contenu exact de la conversation entre MM. Medvedev et Obama, se contenant d'indiquer que le premier avait félicité le second pour sa victoire électorale.

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont au plus bas depuis la présidence de George W. Bush, notamment depuis le conflit en Géorgie en août.

Bouclier antimissile

Mercredi, lendemain de victoire pour le sénateur démocrate de l'Illinois, le successeur de Vladimir Poutine avait annoncé que Moscou déploierait de nouveaux missiles dans l'enclave russe de Kaliningrad, qui borde la Pologne et la Lituanie, en réponse au projet de bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque.

Selon le conseiller de M. Obama pour la politique étrangère, Dennis McDonough, le président élu des Etats-Unis n'a pris aucun engagement sur la poursuite éventuelle du bouclier antimissile américain en Europe de l'Est.

M. Obama a «eu une bonne conversation avec le président polonais (Lech Kaczynski) et le premier ministre (Donald Tusk) sur l'importance de l'alliance entre les Etats-Unis et la Pologne», a indiqué samedi M. McDonough. «Le président Kaczynski a évoqué la défense antimissile mais le président élu Obama n'a pris aucun engagement là-dessus», a souligné M. McDonough.

Nouvelles propositions

«Sa position est la même que pendant toute sa campagne: il soutient le déploiement d'un système de défense antimissile quand il sera prouvé que la technologie est utilisable», a expliqué le conseiller.

La présidence polonaise a fait état samedi d'une conversation téléphonique la veille au soir entre MM. Kaczynski et Obama, affirmant que Barack Obama s'était engagé à poursuivre le projet de bouclier antimissile en Pologne.

Washington vient de faire de nouvelles propositions à la Russie afin d'atténuer l'opposition de Moscou au projet de bouclier antimissile qui y voit une atteinte à sa sécurité. Le négociateur américain John Rood a précisé jeudi qu'elles ont été envoyées «en début de semaine» dernière.

Etats ennemis

Washington a récemment signé avec Prague et Varsovie des accords pour la mise en place, à l'horizon 2013, d'un puissant radar en République tchèque, qui doit être couplé à dix intercepteurs basés en Pologne, pour contrer de possibles attaques de missiles balistiques de longue portée.

Les Etats-Unis affirment que l'installation du bouclier-

approuvée par l'OTAN en février - vise à repousser des missiles pouvant être lancés par des Etats ennemis des Etats-Unis comme l'Iran, qui pourraient, selon eux, développer des missiles à tête nucléaire d'ici à 2015-2017.

(ats)

Ton opinion