Etats-Unis: Obama exprime son soutien au dalaï lama
Actualisé

Etats-UnisObama exprime son soutien au dalaï lama

Le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil, a affirmé jeudi lors d'une apparition publique après avoir rencontré le président américain Barack Obama que celui-ci lui avait manifesté son «soutien».

M. Obama «a fait part de son fort soutien envers la préservation de l'identité religieuse, culturelle et linguistique unique du Tibet et à la protection des droits humains des Tibétains au sein de la République populaire de Chine», a déclaré de son côté le porte- parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

Chose inhabituelle de la part d'un visiteur de marque, le dalaï lama s'est avancé à l'extérieur de la résidence vers les nombreux journalistes présents, à l'issue de sa visite de 45 minutes, et s'est adressé directement à eux.

Une cause «juste» et «pacifique»

Le religieux a déclaré que sa cause était «juste» et «pacifique» et s'est dit «très heureux» de son entrevue avec M. Obama.

«Le président a fait part de son soutien», a-t-il déclaré devant l'aile ouest de la Maison Blanche, une sortie publique qui a toutes les chances de provoquer un peu plus la colère des autorités chinoises, opposées à cette rencontre.

«Le président a loué l'approche de la 'voie du milieu' du dalaï lama, son engagement à respecter la non violence et sa poursuite du dialogue avec le gouvernement chinois», a dit de son côté M. Gibbs.

M. Obama «a insisté sur le fait qu'il avait constamment encouragé les deux parties à entamer un dialogue direct pour résoudre les différends et se réjouit de la reprise récente des discussions» entre autorités chinoises et émissaires du dalaï lama, a dit le porte-parole, ajoutant: «le président et le dalaï lama sont tombés d'accord sur l'importance d'une relation positive et axée sur la coopération entre les Etats-Unis et la Chine».

(ats)

Les rencontres entre le dalaï lama et les présidents américains:

George H.W. Bush devint le premier président des Etats-Unis à rencontrer le dalaï lama, en 1991, deux ans après la répression sanglante du Printemps de Pékin sur la place Tiananmen. La Maison Blanche n'autorisa cependant aucune photo de la rencontre.

Bill Clinton, cherchant à calmer la colère chinoise, évita toute rencontre formelle, se contentant de s'inviter à des réunions entre le dalaï lama et d'autres responsables américains. Il fut critiqué par le parti républicain pour ne l'avoir pas reçu officiellement.

George W. Bush a rencontré le dalaï lama à plusieurs reprises en privé à la Maison Blanche. En 2007, moment hautement symbolique et rupture avec la tradition, il apparut en public avec le dirigeant bouddhiste, lui remettant lui-même la Médaille d'or du Congrès. Devant les caméras de la télévision et le gratin de Congrès, les deux hommes rirent ensemble et se congratulèrent chaleureusement. Le président américain exhorta la Chine à inviter le dalaï lama à des pourparlers, provoquant l'ire de Pékin.

Ton opinion