Actualisé 09.01.2009 à 11:01

Malgré les nombreux avertissements

Obama ne veut pas se passer de son Blackberry

Malgré la mise en garde de ses avocats, Obama s'entête et refuse de rendre son Blackberry. Pourtant, ni Bush, ni Clinton n'avaient droit aux e-mails durant leur présidence...

Trois jours avant sa prise de fonction, George W.Bush avait envoyé à tous ses amis un message d'adieu par voie électronique: «Je dois renoncer à envoyer des e-mails personnels pour ma propre sécurité, ne souhaitant pas être lu par tous. J'en suis vraiment désolé». Selon la loi américaine, toute correspondance du président reste en effet strictement officielle, et par conséquent ne peut et ne doit pas être effacée comme un simple courrier électronique.

Bill Clinton également avait dû renoncer aux e-mails. L'ancien porte-parole de Bill Clinton, Mike McCurry, cité par l'agence de presse AP en précise les raisons: «Les e-mails laissent des traces et pourraient se retrouver entre les mains du Congrès, ce qui signifie que les messages risqueraient d'être diffusés publiquement».

Obama et la communication moderne

Dans une interview à NBC, Barack Obama confie qu'il tient à la communication moderne et ne peut pas s'imaginer se passer de ses e-mails et de son smartphone. Il ajoute également que ses avocats font tout leur possible pour trouver une solution à ce casse-tête.

Le nouveau président n'a en outre pas hésité à remercier l'actrice Scarlett Johanson qui s'est engagée pour lui pendant sa campagne électorale: «Merci beaucoup pour tout ce que tu fais pour moi», lui a chaleureusement écrit Obama dans un e-mail qui restera fameux...

pim/AP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!