Présidentielle américaine: Obama officiellement désigné candidat démocrate
Actualisé

Présidentielle américaineObama officiellement désigné candidat démocrate

Barack Obama a été officiellement désigné par acclamations mercredi candidat du Parti démocrate à la présidentielle américaine.

A peine investi, il a reçu un soutien de poids en la personne du dernier président démocrate, Bill Clinton.

L'idée de désigner M. Obama par acclamations est venue de son ex- rivale Hillary Clinton, alors que l'on était en plein vote des délégués, Etat après Etat.

«Avec les yeux fermement rivés sur l'avenir, dans l'esprit de l'unité et avec pour but la victoire, avec la foi dans notre parti et dans notre pays, proclamons ensemble d'une même voix, ici et maintenant, que Barack Obama est notre candidat et qu'il sera notre président», a-t-elle lancé sous les acclamations des milliers de personnes présentes dans la salle du Pepsi Center de Denver.

A ces mots, plusieurs partisans de la sénatrice de New York n'ont pu s'empêcher de pleurer. L'émotion était aussi visible parmi de très nombreux délégués noirs, les larmes aux yeux.

Bill Clinton riposte

La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, qui présidait la Convention, a ensuite annoncé que M. Obama avait accepté sa désignation.

Dans la foulée, le candidat démocrate a reçu le soutien de Bill Clinton. «Barack Obama est prêt à diriger l'Amérique et à rétablir le rôle dirigeant des Etats-Unis dans le monde», a martelé l'ancien président en ripostant directement aux attaques lancées par le candidat républicain, John McCain.

Il a écarté dans la foulée les accusations d'inexpérience lancées contre le candidat démocrate, qui est âgé de 47 ans et ne siège au Sénat que depuis 2004.

«Nous l'avons emporté (en 1992) lors d'une campagne pendant laquelle les républicains disaient que j'étais trop jeune et trop inexpérimenté pour devenir commandant en chef», a dit M. Clinton. «Cela n'a pas marché en 1992, parce que nous étions du bon côté de l'histoire. Et cela ne marchera pas non plus en 2008, parce que Barack Obama est du bon côté de l'histoire!»

Attaques contre McCain

Selon l'ex-président, Obama sera à même de lancer les Etats-Unis dans la lutte contre le réchauffement climatique et de relever les défis internationaux sans raviver une mentalité de guerre froide.

Tout en estimant que M. McCain était un grand patriote, Bill Clinton ne l'a pas épargné sur ses orientations économiques et en politique étrangère. Le candidat républicain «partage la philosophie extrême qui caractérise son parti depuis plus de 25 ans», a-t-il dénoncé, affirmant que sous la présidence de George W. Bush «le rôle dirigeant de l'Amérique a été affaibli».

Le candidat démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis, Joseph Biden, a lui aussi attaqué John McCain. «Notre époque requiert plus qu'un bon soldat», a-t-il lancé après avoir accepté sa désignation. «Elle nécessite un dirigeant sage, un dirigeant qui puisse apporter le changement, le changement dont, comme chacun le sait, nous avons besoin!», a-t-il ajouté, dressant l'éloge de Barack Obama.

Le sénateur de l'Illinois «a fait appel à la plus ancienne des croyances américaines : Nous ne devons pas accepter une situation que nous ne pouvons pas supporter. Nous avons la force de la changer», a-t-il lancé.

Apparition suprise

A la fin de ce discours, M. Obama, arrivé dans l'après-midi à Denver, a fait une apparition surprise sur la scène de la convention, provoquant une immense clameur parmi les délégués. Le prétendant démocrate à la Maison blanche a brièvement pris la parole pour dire combien il était fier d'avoir la famille Biden à ses côtés pour l'aider «à remettre l'Amérique sur ses rails».

L'apparition surprise de Barack Obama:

Le soutien de Bill Clinton:

(ats)

Ton opinion