Réforme de la santé aux Etats-Unis: Obama part en vacances sur un succès
Actualisé

Réforme de la santé aux Etats-UnisObama part en vacances sur un succès

Le président américain Barack Obama est parti jeudi en vacances avec la satisfaction d'avoir réussi à faire adopter par le Sénat une réforme «historique» de la couverture maladie, mais ce succès arraché de haute lutte augure de nouvelles batailles difficiles au cours de l'année 2010.

Auparavant, M. Obama avait qualifié d'«historique» l'adoption matinale par le Sénat de la réforme de la couverture maladie, qui, selon lui, «nous rapproche de la fin d'une bataille de près d'un siècle» pour offrir aux Américains un meilleur accès aux soins.

M. Obama n'a pas ménagé sa peine depuis six mois pour faire passer cette réforme, l'une de ses principales promesses électorales, retardant d'ailleurs son départ en vacances pour être présent à Washington lors du vote du Sénat.

Mais les textes adoptés par les deux chambres du Congrès doivent encore être fusionnés avant que M. Obama puisse promulguer cette réforme.

Les chefs démocrates des deux chambres espèrent envoyer le projet de loi à la Maison Blanche avant le discours présidentiel sur l'état de l'Union, qui a lieu traditionnellement la dernière semaine de janvier.

Quittant une capitale fédérale encore recouverte de neige et où régnait jeudi matin une température de -5 degrés, la famille Obama va passer une dizaine de jours dans la région d'Honolulu, la capitale d'Hawaii, où la météo prévoyait 27 degrés en milieu d'après-midi.

Les vacances de Noël à Hawaii sont une tradition pour la famille Obama. Le président est né en 1961 dans l'archipel, le 50e Etat à avoir rejoint les Etats-Unis, et y a passé une grande partie de sa jeunesse.

Fin 2008, M. Obama, alors président élu, avait passé une dizaine de jours à Hawaii avec sa famille. Il s'était baigné, avait joué au golf mais avait aussi pris le temps de visiter une base de Marines.

Selon le journal local Honolulu Advertiser, les Obama vont résider dans une villa de cinq pièces en bord de mer dans le village de Kailua, à 19 km au nord-ouest d'Honolulu, où des mesures de sécurité, comme des barrières en béton et des interdictions de stationner, sont visibles depuis plusieurs jours.

Aucun événement public n'est prévu pendant le séjour du président qui prendra fin le 3 janvier, a indiqué la Maison Blanche. Le porte-parole de la présidence, Robert Gibbs, s'est borné à affirmer que M. Obama «ira sans doute acheter des glaces avec les filles».

A son retour, outre le bouclage du dossier de l'assurance maladie, le président va devoir faire preuve de pédagogie envers les sénateurs pour un autre projet qui lui tient à coeur, la lutte contre le réchauffement climatique. Un texte a déjà passé l'obstacle de la Chambre des représentants, mais son succès semble loin d'être assuré au Sénat, plus conservateur.

L'année 2010, marquée par des élections législatives en novembre qui détermineront la future marge de manoeuvre politique de M. Obama, est également lourde d'enjeux sur le plan militaire, avec un renforcement de la présence américaine en Afghanistan, parallèlement à un retrait graduel d'Irak.

Avant de partir, M. Obama a d'ailleurs appelé au téléphone dix soldats déployés à l'étranger pour leur souhaiter un joyeux Noël, a indiqué la Maison Blanche.

(afp)

Le Sénat a offert un beau cadeau de Noël au président américain en adoptant le projet de loi sur la couverture maladie. Par 60 voix contre 39, la chambre haute a approuvé une réforme de l'assurance maladie qui vise à couvrir la grande majorité des Américains.

Ton opinion