Actualisé 22.11.2014 à 10:13

Afghanistan

Obama prolonge la mission de combat afghane

Le président américain a prolongé d'un an la mission des troupes US en Afghanistan et a signé un ordre en ce sens ces dernières semaines, selon le «New York Times».

La position de Barak Obama concernant l'Afghanistan semble avoir changé.

La position de Barak Obama concernant l'Afghanistan semble avoir changé.

Jusqu'à présent, la position officielle était que les opérations de combat cesseraient à la fin de cette année, et que les 9800 soldats américains (accompagnés de quelque 3000 soldats d'Allemagne, Italie et autres pays) restant sur place à cette date n'avaient qu'une mission de soutien et de formation aux forces afghanes.

Nouvel ordre

Mais, selon le quotidien américain, citant vendredi un haut responsable sous couvert d'anonymat, M. Obama a signé récemment un ordre autorisant les troupes restant sur place à combattre directement les talibans et leurs alliés en cas de menaces à leur encontre ou à l'encontre du gouvernement afghan.

Cet ordre autorise également un soutien aérien, y compris d'avions de combats, de bombardiers et de drones, pour ces missions.

«Les militaires ont obtenu ce qu'ils voulaient»

Les conseillers civils du président, explique le journal, étaient opposés à ce changement de stratégie, mais «les militaires ont obtenu ce qu'ils voulaient», selon le responsable cité. Un autre haut responsable a toutefois souligné qu'il ne serait plus question de patrouilles régulières visant les talibans.

Les opérations ne viseront plus les talibans «que s'ils menacent directement les Etats-Unis et les forces de la coalition internationale en Afghanistan ou s'ils aident directement al-Qaïda», a-t-il expliqué.

Ce changement, selon le «New York Times», est en partie lié à l'avancée rapide de l'organisation Etat islamique (EI) en Irak, ce qui a provoqué des critiques accusant M. Obama d'avoir retiré les troupes américaines d'Irak avant que l'armée irakienne ne soit vraiment préparée à faire face à des attaques islamistes.

Le nouveau président afghan, Ashraf Ghani, semble également plus ouvert à l'idée de missions variées pour les troupes américaines restant en Afghanistan que ne l'était son prédécesseur Hamid Karzaï.

Il reste actuellement 27'000 soldats américains en Afghanistan. Au plus fort des combats, ils étaient plus de 100'000. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!