Actualisé

Etats-UnisObama sermonne Wall Street

Barack Obama a lancé mardi une nouvelle charge contre Wall Street. Il a fustigé l'attitude du secteur financier qui tente selon lui de résister aux réformes visant à instaurer une meilleure régulation.

S'exprimant à l'occasion d'une collecte de fonds pour le Parti démocrate, le président américain a pointé du doigt la «spéculation imprudente» et le manque de vision à long terme qui ont précipité la crise financière à l'automne dernier.

Il a réaffirmé par ailleurs la nécessité d'avoir eu recours au plan de relance de 700 milliards de dollars, initié par son prédécesseur George Bush, pour éviter un effondrement de l'économie américaine.

«Nous ne devrions plus jamais faire face à une calamité potentielle provoquée par la spéculation imprudente (...) le manque de prévoyance et la primauté des intérêts individuels d'une poignée de personnes», a-t-il déclaré.

«Alors, s'il y a des membres de l'industrie financière dans l'assistance aujourd'hui, je vous demanderais de vous joindre à nous pour faire passer les réformes nécessaires.»

Plus de crédits pour le PME

Barack Obama et ses conseillers multiplient les déclarations encourageant le secteur financier à soutenir une série de propositions actuellement examinées au Congrès, qui renforceraient la régulation de l'activité à Wall Street.

L'administration Obama concentre de plus en plus ses efforts sur le décalage entre Wall Street, qui a franchi la barre des 10'000 points récemment, et Main Street - expression qui désigne l'économie réelle -, où les petites entreprises sont en proie à des difficultés de financements et où les pertes d'emplois se multiplient.

Obama doit dévoiler mercredi une série de mesures destinées à faciliter le crédit aux petites entreprises, notamment en garantissant un meilleur accès des petits établissements bancaires aux aides publiques. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!