20.06.2017 à 19:51

Uster (ZH)

Objectif des policiers: au moins 200 amendes par an

Dans le canton de Zurich, une police municipale a reçu un quota d'amendes d'ordres à donner par an. La pratique n'est pas du tout répandue ailleurs en Suisse.

de
rmf
Plus de 25'000 amendes ont été comptabilisées l'an passé à Uster (ZH), contre 3500 dans une ville de même ampleur dans le même canton.

Plus de 25'000 amendes ont été comptabilisées l'an passé à Uster (ZH), contre 3500 dans une ville de même ampleur dans le même canton.

Keystone

L'an passé, 25'000 amendes ont été distribuées dans la ville d'Uster (ZH). A titre de comparaison, à Dübendorf, ville de même taille dans le même canton, on n'en comptait que 3500, soit 7 fois moins.

Selon «Zürcher Oberlander», cité par «20 Minuten», il s'agit d'une réponse à une demande de la part du Conseil municipal. Désormais, chaque policier est tenu de passer 70% de son temps sur le terrain, et de distribuer au moins 200 amendes par an. La moyenne actuelle se situe autour de 271, rapporte le journal.

La raison de ce quota, selon le directeur de la sécurité de la ville Jörg Ganster: le nombre très élevé de voitures stationnées illégalement au bord du lac de Zurich. Le pic d'activité des agents de terrain se situe donc entre juillet et août. Sur une année complète, le montant des amendes qu'ils auront distribuées atteint 1,5 millions de francs.

Pratique très rare

Le cas d'Uster est largement isolé en Suisse. La police neuchâteloise, par exemple, assure qu'elle n'a pas d'objectif chiffré concernant les amendes d'ordre. «Si on se rend compte qu'un agent ne fait pas son travail et ne verbalise vraiment jamais, nous allons en parler avec lui, explique Pierre-Louis Rochaix, porte-parole. C'est notamment une question de sécurité publique. Mais nos policiers ont une liberté d'appréciation sur la réponse à donner à une infraction. Nous visons un équilibre entre la sanction et la prévention.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!