Genève: Obligation d'être suisse pour être policier

Actualisé

GenèveObligation d'être suisse pour être policier

L'obligation d'être helvète pour être agent à Genève est dorénavant inscrite dans le règlement relatif au personnel de l'administration cantonale, du pouvoir judiciaire et des établissements publics médicaux (RPAC).

La pratique qui était jusqu'à présent en vigueur n'est en rien affectée par cette modification réglementaire.

La pratique qui était jusqu'à présent en vigueur n'est en rien affectée par cette modification réglementaire.

«On ne change rien», a souligné mercredi devant la presse le conseiller d'Etat Pierre Maudet, chargé du département de la sécurité et de l'économie. Simplement, l'obligation d'être suisse relevait jusqu'à présent de directives départementales.

Compte tenu des missions de souveraineté et d'autorité dont sont investis les policiers, le Conseil d'Etat «ne conçoit pas que ces derniers ne soient pas de nationalité suisse». Il n'a jamais été question, selon M.Maudet, d'engager des étrangers ou des frontaliers.

La pratique, qui veut qu'un titulaire d'un permis C puisse commencer sa formation à l'école de police à condition d'avoir la nationalité suisse au moment de sa prestation de serment et de son entrée dans les forces de l'ordre, est maintenue. (ats)

Ton opinion