Actualisé 26.10.2009 à 13:11

France

Obligés de tricher sur la date des fromages

Cinq salariés ont cessé leur travail lundi. Motif: leur hiérarchie les obligeait à coller de fausses étiquettes pour mieux écouler des vieux fromages.

de
Philippe Favre

«En huit ans de carrière, c'est la première fois que je vois ça, tonne Jérôme Laporte. On nous a faxé des étiquettes avec la mention «À consommer de préférence avant le 5 mars 2010» en nous demandant de les apposer sur les fromages qui sont stockés dans notre chambre froide. Or, pour certains, la date limite d'utilisation optimale était fixée au 15 ou au 18 octobre.»

Cité dans La Voix du Nord, le gérant de la succursale FromNord d'Haillicourt (F) est furieux. La maison mère, située à Narbonne, est au bord de la faillite. Parmi ses collègues, certains n'ont pas reçu leur salaire, d'autres attendent le règlement de leurs heures supplémentaires.

Le chef des achats de la marque Les authentiques d'Escoubeyrou tente de justifier cet étiquetage douteux: «J'essaie de sauver 70 emplois. Certains fromages, comme ces tommes de brebis, peuvent être conservés longtemps. Ces produits ne sont en aucun cas impropres à la consommation», explique-t-il à nos confrères de La Voix du Nord.

Il attaque même les employés de la succursale: «Les salariés d'Haillicourt ne sont pas tout blancs. Ils ont vendu du fromage au rabais. Certains attendent d'être licenciés pour toucher le chômage.»

Le gérant local Jérôme Laporte est bien décidé à garder les preuves de la manipulation: «Nous conserverons les fromages dans la chambre froide et ces documents comme preuves de ce qu'on avance.»

Les salariés concernés sont dégoûtés. Ils ont décidé de cesser leur travail en attendant des explications. De toute Façon, leur patron, déjà condamné deux fois à près de 10'000 fr. d'amende pour tromperie sur la marchandise et usurpation d'appellation d'origine contrôlée, se serait évaporé dans la nature...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!