Industrie : OC Oerlikon a accru ses ventes au 1er trimestre

Actualisé

Industrie OC Oerlikon a accru ses ventes au 1er trimestre

OC Oerlikon a amélioré ses ventes au 1er trimestre 2012. Le groupe schwyzois a dégagé un chiffre d'affaires de 961 millions de francs, soit une hausse de 6% par rapport à la même période de l'an passé.

OC Oerlikon a amélioré ses ventes au premier trimestre de l'année.

OC Oerlikon a amélioré ses ventes au premier trimestre de l'année.

OC Oerlikon a amélioré ses ventes et sa rentabilité au 1er trimestre 2012. Affichant des ventes en hausse de 6% au regard des trois premiers mois de l'an passé, le groupe industriel schwyzois a vu son résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'envoler de 43% à 152 millions de francs.

La performance a dépassé les attentes des analystes sondés par l'agence financière AWP. Elle reflète toutefois la cession d'un bien immobilier à Arbon (TG), a précisé lundi le groupe établi à Pfäffikon. Sans tenir compte de cet élément exceptionnel, l'EBIT a tout de même progressé de 7% à 113 millions de francs.

OC Oerlikon met l'embellie sur le compte de l'amélioration des marges dans la division des machines et composants textiles, Oerlikon Textile, ainsi que dans celle des systèmes de transmission, Oerlikon Drive Systems. Les activités dans les techniques du vide, Oerlikon Vacuum, et celles du traitement de surface, Oerlikon Coating, ont pu maintenir une forte rentabilité.

Le chiffre d'affaires s'est pour sa part étoffé de 6% à 961 millions de francs. La vigueur du franc a toutefois pesé, les ventes exprimées en devises locales ayant affiché une progression de 11% à 1,0 milliard. Toutes les divisions, à l'exception de Oerlikon Vacuum et Oerlikon Advanced Technologies - touchées par la faiblesse de l'industrie solaire - ont contribué à la croissance.

Repli des commandes attendu

OC Oerlikon mentionne de bonnes affaires en Asie et aux Etats- Unis, notamment. En Extrême-Orient, les ventes ont gagné 22% à 387 millions de francs, la Chine à elle seule présentant un bond de 34% à 291 millions.

Les entrées de commandes ont en revanche chuté de 12% à 996 millions de francs, un repli attendu par le groupe en raison du très haut niveau atteint à l'issue des trois premiers mois de 2011. A fin mars 2012, le carnet de commandes se chiffrait à 1,35 milliard, soit une baisse de 21% sur un an.

OC Oerlikon a présenté ses résultats du premier trimestre en tenant compte des activités non poursuivies, à savoir le segment des technologies pour l'industrie photovoltaïque que le groupe a vendu au japonais Tokyo Electron. De ce fait, la performance de l'exercice 2011 a été retraitée. Cette transaction devrait être finalisée durant l'été.

Dans le cadre de ses objectifs d'accroissement de la rentabilité et de l'efficience, OC Oerlikon a poursuivi ses efforts de rationalisation de son portefeuille d'activités. Le groupe a ainsi annoncé ce mois la vente de ses parts restantes dans le fabricant d'avions Pilatus. Les gains issus de cette cession seront comptabilisés au 2e trimestre.

Optimisme de mise

OC Oerlikon a également mis en oeuvre une restructuration dans sa filiale italienne Graziano, avec la fermeture de deux unités de production sur les sept qu'elle compte. Evoquant la suite de l'exercice, le conglomérat schwyzois se veut optimiste, celui-ci observant un «potentiel de hausse» au niveau des volumes et de la rentabilité.

Après plusieurs années difficiles, OC Oerlikon a vu son bénéfice net s'envoler à 224 millions de francs l'an passé, contre 5 millions un an auparavant. Les ventes ont crû de 16% à 4,18 milliards.

Le conglomérat établi à Pfäffikon revient de loin après des pertes en 2009 et 2008. Il s'était trouvé au bord du gouffre après avoir acquis en s'endettant lourdement, en 2006, le fabricant de machines textiles thurgovien Saurer. (ats)

Ton opinion